Home » Le BIM dans la construction » La convergence de l’internet des objets (IdO) dans la méthodologie BIM

La convergence de l’internet des objets (IdO) dans la méthodologie BIM

L’internet des objets dans le BIM : qu’est-ce que c’est, comment le gérer, quels sont les principaux domaines d’application et les avantages

L’évolution du BIM rend le processus de conception de plus en plus efficace mais aussi celui de gestion et de suivi d’un ouvrage. Il existe de nombreuses nouvelles technologies, telles que l’IdO (internet des objets), qui accompagne le BIM et amplifie encore son potentiel.

Qu’est-ce que l’IdO dans le BIM ? À quoi ça sert ? Quels outils sont nécessaires pour gérer l’Internet des Objets dans le BIM ? 

Si vous souhaitez approfondir tous les aspects de l’internet des objets dans le BIM, lisez ce focus et découvrez-en plus sur usBIM.IoT, l’outil pour mettre en œuvre la supervision et le contrôle à distance des appareils Internet des Objets directement à partir de la modélisation BIM.

usBIM.IoT est l’une des applications du système intégré usBIM, le système de gestion BIM évolutif et configurable selon vos besoins.

usBIM.IoT une application du système intégré usBIM, le système de gestion BIM

usBIM.IoT une application du système intégré usBIM, le système de gestion BIM

 

Le sens de l’Internet des Objets (IdO) dans le BIM

L’Internet des Objets (IdO) est un terme nouvellement inventé pour identifier les objets réels connectés à Internet.

Par Internet des Objets (IdO) ou Internet des Choses, nous entendons le processus par lequel, grâce à Internet, chaque objet du quotidien peut potentiellement acquérir sa propre identité dans le monde numérique. L’IdO repose sur l’idée d’objets « intelligents » interconnectés pour échanger des informations détenues, collectées et/ou traitées.

Le but est essentiellement de surveiller, contrôler et transférer des informations, puis d’effectuer des actions conséquentes.

Voyons les principaux domaines d’application et quelques exemples pratiques.

Les principaux domaines d’application de l’IdO

Les domaines d’application de l’IdO sont nombreux, parmi lesquels : 

  • secteur de la construction, gestion de la maison intelligentedomotique, ville intelligente, infrastructure, etc.
  • agriculture, agroalimentaire intelligent, agriculture de précision
  • élevage
  • industrie
  • industrie automobile, voiture autonome,etc.
  • surveillance et sécurité
  • etc.

Plus expérimentalement, l’IdO peut également être appliqué à : 

  • la domotique, pour gérer par exemple les réfrigérateurs, les machines à laver, le téléphone, etc.
  • la robotique, l’ingénierie et la technologie qui permettent aux robots de « prendre vie », ou de faire effectuer aux robots des tâches exécutées aujourd’hui par des humains)
  • l’avionique, les technologies appliquées aux aéronefs et au pilotage, telles que les systèmes de communication sur aéronef, le pilote automatique, etc.
  • l’industrie automobile, qui étudie de nouvelles applications pour les voitures, comme les essuie-glaces intelligents qui s’activent quand il commence à pleuvoir, jusqu’aux voitures « intelligentes », même capables de rouler seule
  • l’industrie biomédicale, pour la gestion à distance des patients, jusqu’aux interventions chirurgicales à distance
  • la télémétrie, pour développer la transmission de données et d’informations entre les médias.

Nous nous penchons sur l’intégration entre l’Internet des Objets et le secteur de la construction.

Exemples d’IdO : où et comment utiliser cette technologie innovante

Les domaines d’application de l’IoT sont nombreux.

En résumé, Il peux être tous ces contextes dans lesquels il y a des « choses » qui peuvent « communiquer » et générer des informations : des appareils électroménagers, aux feux de circulation dans les grandes villes. Il est essentiel que ces objets soient connectés au réseau pour transmettre et recevoir des données.

Prenons quelques exemples.

Pensez aux feux de circulation intelligents, qui passent au vert lorsqu’ils détectent qu’une voiture s’approche de l’arrêt et qu’aucun autre véhicule ne passe de l’autre côté ; aux voitures, initialement connectées via des boîtiers GPS-GPRS à des fins d’assurance et qui quittent aujourd’hui les usines déjà équipées de connectivité embarquée.

Ou la maison, où l’on a assisté à l’évolution de la domotique filaire, pour gérer les systèmes d’alarme, le chauffage et la climatisation, les appareils électroménagers, etc., à des solutions sans fil de plus en plus avancées à la portée de tous, caractérisées par des services dans le cloud et l’utilisation croissante de l’ Intelligence Artificiel.

Ou encore les réverbères routier, capables de réguler leur intensité lumineuse en fonction des conditions de visibilité, le suivi de l’état de conservation des ponts et tunnels, la surveillance routière et ferroviaire, etc.

L'IoT et le BIM

IoT et BIM

Qu’est-ce que l’IdO dans le BIM

Le BIM (Building Information Model) permet la création d’une maquette numérique qui représente le jumeau (jumeau numérique) des travaux réalisés ou à réaliser.

Le modèle réel, ou l’œuvre créée, peut être géré via son jumeau numérique avec des méthodes extrêmement avancées qui exploitent également l‘intégration avec des capteurs IdO.

Les capteurs de la technologie IoT sont des dispositifs assez simples mais appliqués à la construction génèrent un potentiel d’innovation très élevé.

Connectés à des instruments spéciaux, ils mesurent la température, l’humidité, la lumière, le mouvement ou toute autre information que vous souhaitez quantifier. En combinant ces résultats avec les technologies BIM, le résultat n’est plus simple, mais une connexion en temps réel entre les données détectées et la modélisation 3D (par exemple entre un chantier physique et son jumeau numérique dans le cloud) qui ouvre la voie à une nombre d’opportunités infinies en termes d’efficacité et de gestion de projet.

Pensez par exemple à la possibilité de mettre à jour les documents du projet en fonction de l’avancement réel des travaux, de répondre à toutes les criticités exécutives et managériales et à la possibilité d’améliorer et d’optimiser l’ensemble du processus sur la base des données collectées sur site et le tout en temps réel.

En effet, les capteurs sur site permettent d’établir une connexion constante et continue entre l’environnement physique et sa maquette numérique, ouvrant de nouvelles possibilités dans le domaine de la gestion de projet.

Les données ainsi collectées constituent une base d’appui à chaque phase de prise de décision et de gestion du processus de construction : du chantier de construction de l’ouvrage à sa gestion et sa maintenance dans le temps.

En phase chantier par exemple, des capteurs permettent de connaître les données relatives à la présence du personnel sur chantier, les flux de travaux et les pics relatifs et les éventuels chevauchements, collecter des informations en temps réel sur l’utilisation des machines, équipements et matériels, avoir une image constamment mise à jour sur l’avancement des travaux et des fournitures, vérifier l’exactitude des méthodes exécutives utilisées.

Grâce aux plateformes Cloud, cette immense base de données est naturellement accessible à tous les intervenants du projet, selon une approche parfaitement cohérente avec la philosophie du Building Information Modeling.

Si vous souhaitez implémenter vos connaissances sur l’IdO dans le BIM, vous pouvez le faire en utilisant usBIM.IoT, le Plateforme BIM IoT qui utilise les informations du modèle BIM pour faire une association automatique entre l’appareil IoT physique et son jumeau numérique au sein du BIM.

Toutes les données enregistrées par les capteurs sont transmises en temps réel à l’application usBIM qui les acquiert, les analyse et les rend visibles sur le modèle BIM au format IFC.

Le modèle BIM prend vie en modifiant les caractéristiques en fonction des données transmises par chaque capteur.

Les changements visuels en temps réel sur le jumeau numérique au sein du BIM (basés sur les valeurs de l’appareil physique) permettent un contrôle précis même sur de grands environnements avec des dizaines de milliers d’appareils.

L’enrichissement du modèle BIM avec des informations issues de l’écosystème IoT permet de visualiser et de gérer des écosystèmes IoT de grande taille.

Grâce au modèle tridimensionnel et au système de visualisations fédérées qui caractérisent le BIM, vous obtenez une décomposition en sous-systèmes et une navigation descendante (top-down) de l’écosystème IoT.

 

usbim
usbim