Manuel d’organisation et de gestion de l’information dans les processus BIM

Qu’est-ce que le Manuel d’Organisation et de Gestion de l’Information, à quoi sert-il et comment est-il structuré, l’outil d’orientation stratégique pour tous les processus BIM

Quand nous parlons de BIM, nous avons l’habitude d’entendre des mots compliqués et des acronymes impossibles à retenir.

Aujourd’hui, nous vous expliquons brièvement et très simplement ce qu’est le Manuel d’Organisation et de Gestion de l’ Information et à quoi il sert.

Dans les prochains articles nous vous proposons également un véritable glossaire BIM qui rassemble les principaux sigles avec des significations relatives, faisant référence à des procédures, outils et documents à caractère opérationnel et stratégique.

De plus, si vous travaillez avec le BIM, nous vous rappelons que vous pouvez gérer l’ensemble du processus et des flux de travail à l’aide d’une plateforme gratuite et simple d’utilisation : usBIM.

Cliquez ici pour en savoir plus sur usBIM, le premier système intégré pour travailler en BIM.

Qu’est-ce que le Manuel d’Organisation et de Gestion de l’Information

Le Manuel de Gestion de l’Information ou OIB (Organization Information Handbook) est un document qui découle de la nécessité d’établir des lignes directrices générales, non liées à la mise en oeuvre du projet spécifique, afin d’organiser de manière optimale tout processus BIM.

En résumé, il doit s’agir d’un document strictement lié à des outils tels que le Manuel Qualité de l’Entreprise (ISO 9000), qui établit des règles générales d’organisation.

En effet, avec le développement du BIM, une série de nouveaux problèmes opérationnels et de gestions sont apparus concernant la gestion des données, des informations, des modèles, etc.
Il fallait donc adopter une discipline capable de structurer les processus BIM, et de répondre aux besoins de l’entreprise dans son ensemble, au-delà de la simple commande / intervention / contrat.

Par conséquent, la Convention BIM (BIM Execution Plan ouBEP en anglais) n’est plus suffisant car il n’est pas conçu pour satisfaire la complexité du système, des rôles et des processus au niveau d’« organisation ».

Actuellement, la définition d’un Manuel de Gestion de l’Information est seulement une proposition qui est en cours de systématisation à laquelle, cependant, il est explicitement fait référence aux réglementations nationales et internationales suivantes : 

  • La ISO 19650 au niveau international
  • Le PAS 1192 en Grande-Bretagne.

L’objectif déclaré par la norme est précisément celle de proposer une structure d’information bien définie dans le cadre général des processus de construction qui compléterait l’orientation tracée par le cadre des normes actuel.

La structure organisationnelle

Nous avons dit qu’à l’heure actuelle, la rédaction du Manuel de Gestion de l’Information reste une proposition.

Cependant, une première hypothèse concernant la future structure que devrait avoir le Manuel et les annexes qu’il devrait inclure est déjà claire.

Ci-dessous, nous vous rapportons la liste des pièces jointes du Manuel de Gestion de l’Information : 

  1. OIROrganization Information Requirement
    • OIMOrganization Information Maps
  2. AIBAsset Information HandBook
    • AIRAsset Information Requirements
    • AIM – Asset Information Mode
  3. PIBProject Information HandBook
    • AIR – Project Information Requirements
    • PIMProject Information Model
  4. EIR Exchange Information Requirement
  5. IDP – Information Delivery Planning
    • BEP – BIM Execution Plan
  6. PDM Platform Data Management
    • CDE – Common Data Environment
    • DR – Data Room.

Ceux mentionnés sont tous des documents « stratégiques » qui vont au-delà de la seule intervention et sont indispensables à la construction d’un système d’organisation organique.

Procédures, outils et documents BIM

Procédures, outils et documents BIM

Après la naissance du BIM, dans les premieres phases, une attention de plus en plus grande a été accordée aux processus liés à la gestion de la commande unique, ou à ceux que nous venons de définir comme « opérationnels ».

D’une part, des documents tels que le cahier des charges de l’information, relatifs à la gestion de l’information demandent, d’autre part, des documents tels que le plan de gestion de l’information et le plan d’exécution BIM, pour l’offre de gestion de l’information et enfin les outils de gestion de l’information (Environnement Commun de Données ou Environnement de Partage de Données).

Ce n’est que récemment que l’on s’efforce de faire évoluer, en nous concentrant sur la structuration des règles, des rôles et des processus BIM au niveau de l’entreprise.

 

usbim
usbim