Home » BIM et sécurité » Plan de gestion des risques liés à la construction : gérer les risques pour planifier le succès

Plan de gestion risques liés à la construction

Plan de gestion des risques liés à la construction : gérer les risques pour planifier le succès

Découvrez l’importance du plan de gestion des risques liés à la construction pour assurer la sécurité et le succès du projet


Le domaine de la construction est un domaine dynamique et exigeant, caractérisé par des défis uniques qui peuvent influencer le succès des projets. La gestion efficace des risques est l’un de ces défis.

Chaque projet de construction est intrinsèquement soumis à de multiples variables et incertitudes, des conditions du site à la disponibilité des matériaux, de la conformité réglementaire à la gestion des ressources humaines. Sans une gestion des risques adéquate, ces incertitudes peuvent facilement se transformer en obstacles imprévus qui compromettent le succès du projet et influencent négativement la réputation de l’entreprise.

Pour garantir la sécurité, l’efficacité et le succès d’un projet, il est essentiel d’avoir un plan de gestion des risques solide et bien structuré. Dans cet article, nous explorerons en détail le plan de gestion des risques liés à la construction, également appelé plan de gestion des risques. Nous nous concentrerons sur les étapes clés et les meilleures pratiques à suivre pour garantir un résultat optimal. De l’évaluation des risques à la mise en œuvre d’un plan détaillé, nous découvrirons comment relever les défis de manière proactive et assurer le succès des projets de construction.

Gestion des risques dans la construction

La gestion des risques dans le secteur de la construction est un processus méthodique et stratégique visant à identifier, évaluer et atténuer les risques pouvant influencer le succès d’un projet.

Dans un environnement caractérisé par un réseau complexe d’intérêts et de variables, il est essentiel de comprendre les principes fondamentaux de la gestion des risques pour garantir que les projets de construction soient menés à bien et en toute sécurité.

L’analyse et la reconnaissance des risques nécessitent une approche impliquant toutes les parties prenantes, des cadres aux ouvriers sur le terrain.

Il est important de souligner que les risques peuvent varier considérablement d’un projet à l’autre, en fonction de facteurs tels que la dimension du chantier, la complexité des activités et l’environnement environnant. Par conséquent, il est crucial de mener une évaluation détaillée et personnalisée pour chaque projet, en tenant compte de toutes les variables spécifiques.

Dans un environnement aussi complexe que celui de la construction, la mise en œuvre d’un plan de gestion des risques liés à la construction est essentielle pour éviter les problèmes potentiels pouvant survenir tout au long du processus de construction. Ce plan représente la carte stratégique qui identifie, analyse et aborde les risques spécifiques associés au projet de construction.

L’importance d’un plan de gestion des risques dans la construction

Un plan de gestion des risques dans le secteur de la construction est essentiel pour garantir le succès et la sécurité des projets et constitue un élément clé pour affronter efficacement les défis et les risques associés à ce secteur dynamique et complexe.

Il agit comme une boussole pour guider l’ensemble du processus de gestion des risques au sein d’un projet de construction. Il fournit une structure claire et détaillée sur la manière d’identifier, évaluer et atténuer les risques spécifiques pouvant influencer le projet, permettant ainsi aux parties prenantes de prendre des décisions éclairées et proactives.

Les avantages de l’établissement de ce plan sont nombreux. Tout d’abord, il contribue à assurer un environnement de travail plus sûr pour tous les travailleurs impliqués dans le projet, réduisant ainsi le risque d’accidents et de blessures sur le lieu de travail. Deuxièmement, il aide à éviter les retards et les coûts supplémentaires en fournissant un guide clair sur la manière de traiter les risques de manière opportune et efficace.

Après avoir compris l’importance de l’élaboration d’un plan de gestion des risques, examinons ensemble les étapes pour la création d’un plan de gestion des risques.

Plan de gestion des risques de la construction | usBIM.resolver

Plan de gestion des risques de la construction | usBIM.resolver

Comment créer un plan de gestion des risques dans la construction?

Dans un environnement aussi complexe que celui de la construction, la mise en œuvre d’un plan de gestion des risques liés à la construction, ou plan de gestion des risques, est essentielle pour éviter les problèmes potentiels pouvant survenir tout au long du processus de construction.
Pour développer correctement ce plan, il est nécessaire de suivre trois étapes fondamentales : identification des risques, évaluation des risques et atténuation des risques. Examinons-les en détail ci-dessous.

Étape 1 : identification des risques

L’identification des risques est le point de départ crucial dans la création d’un plan de gestion des risques efficace dans le secteur de la construction. Cette phase implique une approche proactive pour identifier toutes les sources possibles d’incertitude et de risque pouvant influencer le succès du projet.
Il existe plusieurs risques dans la construction, parmi lesquels : 

  • retards dans la livraison des matériaux : les problèmes
    liés à la logistique des matériaux peuvent entraîner des retards significatifs dans la progression du projet, affectant les délais de livraison et les coûts ;
  • problèmes de conformité réglementaire : les violations des réglementations locales, régionales ou nationales peuvent entraîner des amendes, des retards ou même la suspension du projet ;
  • fluctuations des coûts : les fluctuations des prix des matériaux, les changements dans les exigences de conception ou les imprévus sur le chantier peuvent entraîner des variations dans les coûts du projet, mettant en péril le budget prévu.

Il est important de souligner que les risques peuvent varier d’un projet à l’autre. Il est donc crucial d’analyser attentivement le contexte spécifique dans lequel le projet sera réalisé dès la phase de planification du projet pour identifier les risques potentiels spécifiques.
L’identification des risques peut être réalisée à l’aide de : 

  • séances de remue-méninges impliquant l’équipe projet (architectes, ingénieurs, chefs de projet, etc.). Lors de ces sessions, les participants partagent leurs expériences et perspectives pour identifier une large gamme de risques potentiels. L’objectif est de favoriser une discussion ouverte et créative qui met en lumière également les risques moins évidents mais tout aussi significatifs ;
  • analyse des expériences passées : l’analyse des expériences passées est une autre méthode efficace pour identifier les risques dans le secteur de la construction. En examinant les projets précédents, il est possible d’identifier les points critiques typiques qui ont causé des problèmes ou des retards. Cela permet à l’équipe d’apprendre des erreurs passées et d’adopter des mesures préventives pour atténuer les risques similaires dans les projets futurs.

Étape 2 : évaluation des risques pour les travaux de construction

Une fois les risques identifiés, il est essentiel de les évaluer de manière précise. Cette étape implique la définition des risques dans le secteur de la construction en attribuant des probabilités et des impacts. Évaluer les risques permet de les prioriser en fonction de leur gravité et de leur probabilité d’occurrence, ce qui permet de concentrer les ressources là où elles sont le plus nécessaires. Certains des risques les plus courants peuvent être : 

  • retards dans la livraison des matériaux ;
  • conditions météorologiques défavorables ;
  • sécurité du chantier ;
  • fluctuations du prix des matériaux ;
  • etc.

Dans ce dernier cas, par exemple, il convient de procéder comme suit : 

  • identification du risque : on reconnaît que les prix des matériaux de construction peuvent fluctuer pendant la période de construction ;
  • probabilité : on estime qu’il y a une probabilité modérée de fluctuations des prix des matériaux, influencée par des facteurs tels que la demande du marché et l’offre de matières premières ;
  • impact : on comprend que les variations des prix des matériaux peuvent augmenter les coûts totaux du projet et affecter le budget prévu ;
  • calcul du risque : on multiplie la probabilité de fluctuations des prix des matériaux (par exemple, 3 sur 5) par l’ampleur de l’impact (par exemple, 3 sur 5), obtenant une valeur de risque de 9 ;
  • stratégies d’atténuation : on pourrait développer des stratégies telles que la conclusion de contrats avec des clauses traitant des fluctuations des prix des matériaux, la surveillance régulière des marchés des matières premières et la recherche de sources d’approvisionnement alternatives.

Étape 3 : atténuation des risques

Une fois les risques évalués dans le contexte du projet de construction, il est essentiel de développer et de mettre en œuvre des stratégies efficaces pour les atténuer. La mitigation des risques est un processus visant à réduire la probabilité d’occurrence ou l’impact des risques identifiés, afin de protéger le succès du projet et les intérêts de l’entreprise.

La mise en œuvre de procédures de sécurité telles que la formation du personnel, l’utilisation d’équipements de protection individuelle, la surveillance continue et le respect strict des réglementations de sécurité peuvent contribuer de manière significative à atténuer les risques liés à la santé et à la sécurité sur le chantier.

Exemple d’un plan de gestion des risques dans la construction : les composantes fondamentales

Avec les risques identifiés et évalués, il est temps de créer un plan de gestion des risques dans la construction détaillé. Ce plan devrait inclure : 

  • des stratégies spécifiques pour aborder chaque risque ;
  • des mesures préventives à prendre ;
  • des mesures correctives en cas de problèmes.

Voici quelques exemples de composantes qui pourraient être incluses dans un plan de gestion des risques dans la construction : 

  • introduction et contexte : 
    • description du projet de construction ;
    • contexte et motivations de la création du plan de gestion des risques ;
  • identification des risques : 
    • liste détaillée des risques potentiels liés au projet;
    • description de chaque risque et de ses causes possibles ;
  • évaluation des risques : 
    • évaluation de la probabilité et de l’ampleur de l’impact de chaque risque ;
    • calcul de la valeur du risque pour chaque risque ;
  • analyse des causes et des effets : 
    • analyse approfondie des causes sous-jacentes de chaque risque ;
    • description des effets secondaires et des conséquences si un risque se concrétise ;
  • stratégies d’atténuation : 
    • description détaillée des stratégies spécifiques pour chaque risque ;
    • plans d’action avec des étapes clés pour mettre en œuvre les stratégies d’atténuation ;
  • planification et calendrier : 
    • planification des délais pour la mise en œuvre des stratégies d’atténuation ;
    • indication des responsables de chaque action ;
  • surveillance et contrôle : 
    • indication des indicateurs de performance clés pour évaluer l’efficacité des stratégies d’atténuation ;
    • fréquence et méthode de surveillance des risques tout au long du projet ;
  • communication et engagement : 
    • indication de la manière dont la communication entre les parties prenantes concernant les risques et les stratégies d’atténuation sera gérée ;
  • plans de contingence : 
    • planification des actions à entreprendre en cas de survenance d’un risque malgré les stratégies d’atténuation ;
  • responsabilités et rôles : 
    • attribution des tâches et des responsabilités aux membres de l’équipe pour la mise en œuvre des stratégies d’atténuation ;
  • ressources nécessaires : 
    • indication des ressources financières, humaines et matérielles nécessaires pour mettre en œuvre le plan ;
  • révision et mise à jour : 
    • indication des moments où le plan sera révisé et mis à jour, par exemple en fonction d’événements significatifs ou de changements de circonstances.

Rappelez-vous que chaque plan de gestion des risques doit être personnalisé en fonction du projet spécifique et des besoins des parties prenantes.

Technologies et outils innovants pour une meilleure gestion des risques dans la construction

L’utilisation de technologies et d’outils innovants représente une avancée significative dans les stratégies d’évaluation et de gestion des risques.

Il existe des logiciels BIM pour la gestion des risques sur le chantier qui permettent aux professionnels du secteur de créer des modèles 3D détaillés et précis des projets de construction. Ces modèles fournissent non seulement une représentation visuelle réaliste des sites de construction, mais intègrent également des informations détaillées sur les matériaux, les ressources et les activités planifiées.

En intégrant la VR, il est possible de plonger complètement dans le modèle 3D du site de construction et d’expérimenter les conditions du chantier de manière totalement immersive. Cela permet aux opérateurs d’évaluer les risques de manière plus détaillée et réaliste, en identifiant les problèmes potentiels.

Ces simulations peuvent également être utilisées pour la formation et la formation sur le terrain des travailleurs. Grâce au modèle 3D du chantier et à la réalité virtuelle immersive, il est possible de faire vivre  à chaque employé anticipativement la situation qui pourrait survenir sur le chantier à un moment donné, avec des avantages évidents en termes de prévention des risques.

La planification et la mise en œuvre du plan de gestion des risques peuvent également être soutenues par des logiciels spécifiques de gestion de la construction. Dans ce processus, une surveillance constante de l’évolution du projet et des risques potentiels qui pourraient surgir est fondamentale, et l’utilisation de cet outil permet de détecter rapidement toute déviation par rapport au plan et d’apporter les corrections nécessaires pour maintenir le projet sur la bonne trajectoire!

 

usbim-resolver
usbim-resolver