Reliability Centered Maintenance : qu'est ce que c'est et comment la mettre en œuvre

Reliability Centered Maintenance : qu’est ce que c’est et comment la mettre en œuvre

La Reliability Centered Maintenance (RCM) ou Maintenance Centrée sur la Fiabilité met en œuvre une stratégie de maintenance spécifique pour chaque composant des actifs immobiliers. Découvrez les avantages et comment la mettre en œuvre

Si vous êtes un professionnel du secteur AECO, vous saurez que la phase de conception est la première, mais pas la plus importante des différentes phases qui composent le cycle de vie d’un actif. La phase d’exploitation et de maintenance est la plus longue et la plus coûteuse.

Pour y faire face, nous avons besoin des bons logiciels de facility management et des bonnes stratégies : l’une d’entre elles est la Maintenance centrée sur la fiabilité (RCM). Mais savons-nous vraiment en quoi elle consiste et comment l’implémenter dans notre flux de travail ? Nous allons le découvrir ensemble dans cet article !

Qu’est-ce que la maintenance centrée su la fiabilité, en anglais Reliability Centered Maintenance (RCM) ?

La Maintenance centrée sur la fiabilité  (RCM) est une stratégie de maintenance mise en œuvre pour optimiser la phase d’Opération et de Maintenance d’un actif.

Cette approche de maintenance a été introduite pour la première fois dans le secteur de l’aviation et consiste à mettre en œuvre une stratégie de maintenance spécifique pour chacune des parties de la structure. Le processus consiste à identifier les problèmes potentiels associés aux différentes composantes du bien et à déterminer, pour chacun d’eux, les solutions possibles afin qu’ il y ait une solution de continuité de leur fonctionnement.

La maintenance axée sur la fiabilité est souvent confondue avec la maintenance préventive, mais il y a une différence fondamentale : la maintenance préventive a un niveau de sélectivité et de détail inférieur à celui de la RCM, ce qui la rend également moins efficace. Lorsqu’elle est exécutée correctement, Reliability Centered Maitenance réduit l’inefficacité en examinant attentivement chaque ressource avant d’affecter des tâches de maintenance.

L’objectif de la RCM est, donc, de s’assurer que les activités d’inspection et de maintenance sont axées sur l’amélioration de la fiabilité et de la sécurité de tous les composants du bien.

Quels sont les quatre principes de base d’un programme RCM ?

Un programme de maintenance réussi basé sur la Reliability Centered Maitenance suivra ces quatre principes fondamentaux :

  1. il est conçu et structuré dans le but ultime de préserver la fonctionnalité de l’actif ;
  2. il identifie les modes de défaillance, c’est-à-dire les problèmes auxquels les différentes composantes du bien pourraient être confrontées et la manière dont ces problèmes pourraient se manifester ;
  3. il établit un ordre d ‘« importance » des défaillances auquel correspond clairement une priorité d’intervention ;
  4. il définit, pour chaque défaillance potentielle identifiée, les différentes modalités d’intervention possibles et sélectionne les plus efficaces.

Comment mettre en œuvre un Reliability Centered Maintenance Program ?

Pour pouvoir mettre en œuvre un programme basé sur la Reliability Centered Maitenance, il suffira de suivre trois phases – Decision, Analysis et Act – au sein desquelles se distinguent sept étapes. Voyons ensemble en détail ce processus.

PHASE I : Décision (Decision)

Dans cette première phase, nous effectuons une planification basée sur les besoins, la rapidité et les résultats souhaités. Dans cette première phase, nous distinguons trois étapes :

  • analyse préliminaire: cette phase sera d’autant plus efficace que l’équipe sera plus multidisciplinaire. Une équipe interdisciplinaire et efficace comprendra des employés de maintenance, des chefs de projet, des experts en O&M jusqu’au leadership exécutif. Dans cette phase d’analyse préliminaire, les objectifs organisationnels, les obstacles potentiels, le budget et la chronologie sont décrits ;
  • sélection des équipements pour l’analyse de la maintenance centrée sur la fiabilité: pour sélectionner les meilleurs équipements pour l’analyse RCM, il sera utile de répondre à ces questions :
    • la panne peut-elle être difficile à détecter lors d’une opération et d’une maintenance normales ?
    • la panne peut-elle affecter la sécurité ?
    • la panne peut-elle avoir un impact significatif sur les opérations ?
    • la panne peut-elle avoir un impact significatif sur les coûts ?
  • identification des composants et des fonctionnalités : cette étape permet de créer une liste complète des fonctionnalités et des niveaux de performance attendus des différentes parties de la structure, en incluant autant de données que possible.

PHASE II : Analyse (Analysis)

Cette deuxième étape permet à Reliability Centered Maintenance de fournir une sortie de qualité. Elle s’articule en trois étapes où sont identifiés :

  • les dysfonctionnements ;
  • les conséquences des dysfonctionnements ;
  • les modes de défaillance.

Cette dernière étape consiste à analyser les situations de contour qui ont généré la panne. L’une des techniques les plus courantes pour faire face à cette étape est la Failure Mode and Effects Analysis (FMEA), qui consiste en une approche progressive pour identifier toutes les défaillances possibles par rapport aux différentes étapes de la vie du composant qui a subi la panne.

PHASE III : Action (Act)

Dans cette troisième phase, l’objectif est d’agir sur la base de ce qui est apparu lors des phases précédentes en mettant à jour les procédures et le programme de maintenance. Cette troisième phase verra se développer une seule étape qui est celle du choix des modes de maintenance :

  • sélectionner l’activité de maintenance: à ce stade, il ne reste plus qu’à élaborer le programme d’ exploitation et maintenance le plus approprié sur la base des données recueillies lors des phases précédentes. Les techniques de gestion des pannes peuvent être regroupées en deux catégories :
    • activités proactives : des techniques de maintenance préventive et prédictive sont effectuées pour prévenir la défaillance d’un équipement ou d’un composant du bien ;
    • actions prédéfinies : il s’agit dans ce cas de maintenance réactive, c’est-à-dire de cette approche de maintenance qui intervient une fois qu’une panne s’est manifestée.
Programme de mise en œuvre de la maintenance centrée sur la fiabilité

Programme de mise en œuvre de la maintenance centrée sur la fiabilité

Quels sont les avantages de la maintenance centrée sur la fiabilité ?

Au moment où vous devez choisir quelle approche de maintenance adopter beaucoup dépendra des caractéristiques de l’actif spécifique. Cependant, nous pouvons dire que la mise en œuvre de la maintenance centrée sur la fiabilité présente les avantages suivants :

  • augmentation de la disponibilité des équipements ;
  • réduction des coûts de maintenance.

Une étude montre que l’adoption du programme RCM entraîne une diminution des coûts de maintenance allant jusqu’à 40%. En général, la réduction des coûts de maintenance et le risque de pannes et de dysfonctionnements sont des facteurs qui conduisent à la mise en œuvre d’un programme RCM.

Une analyse préalable détaillée de l’actif et de ses composants est indispensable pour déterminer l’approche de maintenance qui convient le mieux au cas. Il est tout aussi important de s’appuyer sur des technologies professionnelles qui soutiennent les techniciens dans le but d’obtenir toujours le maximum en termes d’efficacité et d’efficience. Pour cette raison, nous vous recommandons l’utilisation d’un logiciel professionnel facility management qui vous permet de simplifier la maintenance de tous les types d’installations, en planifiant les activités et en gérant les problèmes sur une seule plate-forme.

usbim-maint
usbim-maint