Home » BIM et Métré » Estimation des coûts de construction

Estimation des coûts de construction

Estimation des coûts de construction

Comment limiter les erreurs et accélérer le processus d’estimation des coûts de construction avec l’aide de l’intelligence artificielle (IA)


Combien de fois vous retrouvez-vous à présenter le projet au client et à entendre : «Oui, mais combien cela va-t-il me coûter ?» L’estimation des coûts de construction est essentielle dès les premières phases de présentation du projet car elle permet au client de planifier les interventions en fonction du budget disponible.

Voyons donc quelle est la manière la plus rapide et la plus simple d’estimer les coûts de construction du projet sans commettre d’erreurs d’évaluation, grâce à un logiciel BIM 5D.

Estimation des coûts de construction

L’estimation des coûts de construction est un processus important dans le secteur du bâtiment et implique l’évaluation des coûts associés à la réalisation d’un projet de construction. Cette estimation fournit une estimation financière de ce qui sera nécessaire pour mener à bien un projet.

Le coût de construction est la somme des facteurs productifs suivants : 

  • matériaux ;
  • main-d’œuvre ;
  • locations et transports.

En phase préliminaire, il peut être suffisant d’estimer les coûts de construction avec une procédure simplifiée de type comparatif. Cette méthode consiste à calculer sommairement les dépenses en fonction de la comparaison paramétrique avec des constructions similaires. Une fois la phase de préfaisabilité du projet franchie, il est cependant également opportun de détailler le métré et de calculer les coûts de construction avec une méthode analytique.

Cette méthode prévoit la décomposition du processus en travaux, puis la somme des montants résultant du produit des quantités de chaque travail par son prix unitaire. Le processus se déroule en plusieurs phases : 

  • classification où l’on établit une liste de travaux (WBS) ;
  • mesure où l’on estime les quantités et réalise un métré ;
  • estimation des prix unitaires où l’on se sert généralement de tarifs régionaux qui identifient les coûts unitaires de chaque travail ;
  • estimation des coûts de construction où l’on multiplie le prix unitaire par les quantités et l’on obtient le métré estimatif.

Souhaitez-vous un logiciel de métré en ligne ? Commencez gratuitement

Comment obtenir automatiquement l’estimation des coûts de construction à partir du modèle 3D avec l’IA

Actuellement, il existe un moyen plus rapide d’estimer les coûts de construction. Le processus et les phases à suivre sont les mêmes que décrits précédemment, mais on exploite certains automatismes pour obtenir un résultat plus précis et en des temps considérablement réduits. Il suffit d’utiliser un logiciel BIM 5D qui crée des liens intelligents entre le modèle numérique 3D (qui définit la géométrie du bâtiment) et les informations relatives aux coûts de réalisation de l’œuvre elle-même. Le résultat est un modèle informatif à 5 dimensions (5D), complet également des attributs nécessaires pour estimer le coût global du projet.

Un logiciel BIM 5D doit vous permettre de : 

  • lier à chaque objet du modèle une ligne relative du répertoire de prix de référence ;
  • obtenir automatiquement le métré estimatif du projet ;
  • mettre à jour en temps réel le métré à chaque modification du modèle ;
  • imprimer, exporter et retravailler le métré obtenu automatiquement.
Estimation des coûts de constructionissu du logiciel BIM 5D PriMus IFC

Estimation des coûts de construction issu du logiciel BIM 5D PriMus IFC

Avec un modèle BIM à portée de main, l’estimation des coûts peut se faire automatiquement, car les prix de chaque travail ou fourniture sont associés directement aux objets paramétriques du modèle géométrique 3D. En plus d’être un processus plus rationnel et plus rapide pour le concepteur (gestionnaire des coûts), cette méthode permet un contrôle total des opérations à effectuer et réduit le risque d’erreurs et de fautes d’impression. En effet, en associant les prix (sélectionnés à partir d’une liste de prix de référence) directement aux objets du modèle, il est possible d’obtenir un calcul métrique qui est toujours automatiquement mis à jour, lorsque des changements sont apportés au projet.

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie qu’en modifiant la taille d’une fenêtre, la quantité est automatiquement mise à jour, et donc également le coût de ce travail spécifique. Grâce à ces données, les concepteurs peuvent développer des estimations précises, basées sur une source fiable d’informations fédérées et analyser en temps réel les différents scénarios proposés.

Faire un métré avec un logiciel BIM 5D est beaucoup plus simple et permet d’obtenir des travaux en peu de temps et sans erreurs grâce à l’intelligence artificielle.

On procède en suivant ces étapes : 

  • choisir l’article de la liste des prix directement dans le répertoire de référence ;
  • sélectionner les entités à métrer dans le modèle 3D en utilisant les automatisations du logiciel ;
  • choisir la règle de mesure des entités identifiées.

De quoi avez-vous besoin pour obtenir un métré automatique ?

Pour commencer, il est nécessaire d’avoir le modèle 3D du projet au format IFC ouvert et un logiciel BIM 5D.

Faire le métré directement à partir du modèle IFC n’est pas très différent de la méthode traditionnelle que vous avez toujours suivie.

En fait, nous pouvons dire que le mode opératoire n’a pas du tout changé. Il faut ouvrir la liste des prix et choisir les articles à insérer. Ce qui change, c’est l’ajout des quantités. Il n’est plus nécessaire de mesurer manuellement pour insérer les quantités, il suffit de sélectionner dans le modèle deux entités ayant les mêmes caractéristiques que celles à métrer, et le logiciel identifie automatiquement toutes les entités présentes dans le modèle avec ces caractéristiques. Vous pouvez même agir sur les propriétés des différentes entités, peut-être parce que vous avez besoin d’activer des filtres, de sélectionner celles avec une certaine épaisseur, ou agir en fonction de la classification attribuable à chaque entité du modèle.

Les entités sélectionnées sont mises en évidence en vert pour toujours avoir un contrôle visuel des entités à métrer. Cela aide également à réduire sensiblement la possibilité d’erreurs.

Une fois les entités à métrer sélectionnées, il n’est pas nécessaire d’entrer les mesures, car elles sont déjà connues dans un modèle BIM. Ainsi, par exemple, vous n’avez pas besoin de mesurer manuellement la longueur des murs à insérer, elle est automatiquement calculée par le logiciel. Il suffit de choisir les règles de mesure adaptées aux différents éléments à métrer. Par exemple, si vous insérez des cloisons, qui doivent être métrées au mètre carré, vous devez donc sélectionner la longueur et la hauteur. Le logiciel calcule automatiquement les quantités et bien sûr les montants totaux des entités sélectionnées.

Pour approfondir, vous pouvez consulter la vidéo qui montre comment travailler avec le logiciel.

Mais que se passe-t-il si vous modifiez le projet ? 

Comme cela arrive souvent, une fois le métré terminé, il peut toujours arriver que de nouvelles modifications soient convenues pour le projet. Par exemple, la modification de la taille des fenêtres, une disposition intérieure différente des pièces, etc. Des choix qui entraîneraient effectivement la mise à jour à la fois du modèle 3D et du métré récemment terminé.

Et c’est là le véritable avantage du BIM 5D. Si le modèle 3D change, le métré est automatiquement mis à jour en temps réel. Le métré, en effet, est dynamiquement lié au modèle 3D.

Cela permet de ne plus commettre d’erreurs et de gagner beaucoup de temps. De plus, avoir la possibilité de visualiser directement les entités et l’élément qui y est associé facilite grandement le contrôle du métré. Vous pouvez sélectionner l’article de la liste des prix et voir à quelles entités il est associé, et vice versa.

Créer de nouveaux métrés automatiquement avec des modèles types et l’IA

Le logiciel BIM 5D révolutionne le processus de création de métrés dans le domaine du BIM. Les utilisateurs ont la possibilité de générer automatiquement des métrés pour n’importe quel projet, à partir d’un modèle de métré préalablement développé. Cette fonctionnalité est particulièrement utile pour ceux qui ont souvent à élaborer des métrés similaires. Une fois qu’un métré est créé, le logiciel permet de le sauvegarder en tant que modèle et de l’utiliser à nouveau dans d’autres projets, sans avoir à sélectionner des listes de référence spécifiques.

Les règles de mesure, qui combinent des entités, des travaux et des mesures, créées pour un projet, peuvent être sauvegardées en tant que modèle unique ou en tant que modèle type (un ensemble de plusieurs modèles), puis réutilisées dans chaque autre projet similaire. L’utilisateur peut sélectionner un ou plusieurs modèles de son archive, les appliquer au projet en cours et obtenir automatiquement le métré des entités répondant aux critères des modèles sélectionnés. En choisissant un modèle type, il est possible d’obtenir un métré qui comprend différents travaux. Cette approche non seulement simplifie le processus de métré, mais augmente également l’efficacité et la cohérence à travers les différents projets.

Pour en savoir plus, lisez également BIM 5D : les 5 avantages de la cinquième dimension du BIM.

 

primus-ifc
primus-ifc