openBIM standard

Standards ouverts, outils et services pour des flux de travail 100% openBIM

Standards openBIM : Michelangelo Cianciulli (ACCA software) présente la technologie ACCA au service des flux de travail openBIM à Léon Van Berlo (buildingSMART International)

Lors de la visite de la haute direction de buildingSMART International chez ACCA, Michelangelo Cianciulli, l’un des plus grands experts au monde de l’openBIM, a présenté des exemples d’application de la technologie ACCA aux flux de travail openBIM au Directeur Technique de bSI, Léon Van Berlo.

Ça a été l’occasion pour les deux de souligner comment l’utilisation de standards, d’outils et de services ouverts peut créer des flux de travail 100% openBIM, avec d’énormes avantages pour les parties prenantes.

openBIM standard michelangelo cianciulli leon van berlo

Voir l’interview

Grâce aux standards et à un flux de travail 100% openBIM, il est en effet possible d’étendre l’utilisation du BIM, en créant un alignement et un langage commun en adhérant aux standards internationaux et aux processus de travail communs.

Les applications techniques, les outils et les services développés pour openBIM améliorent la gestion des données et éliminent les flux de travail déconnectés.

Que sont les standards openBIM ?

Les standards openBIM sont des standards de données ouvertes et communes : des règles neutres et ouvertes, non contrôlées par des fournisseurs individuels, qui visent à favoriser l’interopérabilité entre les disciplines du secteur des constructions et entre les parties prenantes d’un service, d’un processus ou d’un produit spécifique, pour améliorer la collaboration et le partage.

Quels sont les principaux standards openBIM ?

openBIM standard

L’on peut classer les principaux standards openBIM en : 

  • Data Standard – standard de donnée
  • Workflow Standard – standard de processus
  • Services openBIM

Le véritable objectif de ces standards est d’améliorer et de normaliser les processus de communication entre toutes les parties prenantes.

Data Standard

La complexité des projets de construction modernes demande l’utilisation de standards ouverts.

Un seul projet peut impliquer des centaines de parties prenantes, de l’architecte à l’entreprise, chacune devant contribuer et accéder aux données. Il va sans dire que si ces données ne peuvent pas être facilement échangées ou réutilisées pendant le cycle de vie du projet, il pourrait y avoir une confusion considérable avec une perte de temps et d’argent.

Les standards ouverts facilitent et rendent plus efficace la communication à l’aide de formats d’échange de données tels que IFC.

Les Data Standard incluent : 

  • IFC (Industry Foundation Classes), qui permet de cataloguer les données qui constituent l’information
  • MVD (Model View Definition), qui définit lesquelles de ces données doivent être échangées dans un processus de communication et représente un filtre des propriétés d’un fichier IFC.

Workflow Standard

La conception intégrée consiste en la coexistence de différentes disciplines et donc de modèles spécifiques réalisés par différents professionnels. Lors de la transmission du modèle, il peut y avoir des erreurs et il est nécessaire de communiquer avec les responsables pour les résoudre.

Il est donc nécessaire de définir des standards de processus, un ensemble de spécifications qui indiquent les informations minimales nécessaires pour réaliser tous les processus de l’ensemble du cycle de vie du bâtiment. L’objectif est d’accroître l’efficacité de la communication entre les différentes parties prenantes.

Les Workflow Standard incluent : 

  • BCF (BIM Collaboration Format), qui a été créé pour organiser les communications et permettre l’échange de considérations entre les professionnels
  • IDM (Information Delivery Manual), qui permet de standardiser les processus d’échange entre les professionnels
  • IDS (Information Delivery Specification), qui définit les Informations Requises (Exchange Requirement) dans le cadre d’un échange d’informations basé sur l’utilisation d’un modèle BIM.

Services openBIM

Parmi les services openBIM, nous avons le bSDD (buildingSMART Data Dictionary), un service en ligne bSI créé pour le mappage des données techniques de façon normalisée.

En effet, au-delà d’un certain niveau de détail il devient impossible de standardiser les entités : il s’agit du niveau où s’arrête l’IFC, et où s’arrêtent les bibliothèques génériques de tous logiciels.

Le bSDD a été créé pour aider les utilisateurs à combler la différence entre la bibliothèque générique implémentée dans les logiciels et les dictionnaires et systèmes de classification plus spécifiques nécessaires pour enrichir la sémantique d’un ensemble de données dans un contexte/projet spécifique. Il s’agit d’une bibliothèque de classes, de propriétés, de relations et d’unités.

Le bSDD est un service « API-first ». Les utilisateurs peuvent y accéder à travers des outils logiciels qui ont implémenté l’API bSDD.

Et à cet égard, il est important de parler de l’OpenCDE APIs, le projet bSI qui vise à améliorer l’interopérabilité au sein de l’écosystème de logiciels AEC grâce à des API strictement connectées et spécifiques à un secteur.

Quels sont les avantages des Standards openBIM ?

Les standards interopérables, ouverts et internationaux pour le BIM, qui transcendent les phases de conception et de construction traditionnelles, pour permettre un environnement numérique complet pour l’ensemble du projet et le cycle de vie des ressources offrent des avantages substantiels.

Nous pouvons résumer les principaux avantages garantis par les standards openBIM en : 

  • des flux de travail transparents, collaboratifs et ouverts
  • une plus haute certitude de l’information grâce à un vocabulaire partagé des termes de secteur
  • des processus d’approvisionnement plus ouverts
  • des processus inclusifs pour les grandes et les petites entreprises
  • une majeure réutilisation des données
  • une intégration plus simple avec des données liées, créées et partagées dans les secteurs annexes

Pour que les avantages qui en résultent soient partagés, les standards doivent être développés collectivement par les principales parties prenantes.

Pour travailler avec des formats de fichiers ouverts et uniquement avec les standards openBIM, pour communiquer librement avec les autres et gérer les données quel que soit le logiciel utilisé, il est nécessaire de choisir une plateforme openBIM.

Choisissez la seule plateforme certifiée IFC par buildingSMART International. Utilisez tout de suite gratuitement une plateforme openBIM.

Vidéo interview


BIM Extender : standards ouverts, outils et services pour des flux de travail 100% openBIM. Michelangelo explique la technologie ACCA à Léon.