Home » BIM et chantiers » L’efficacité sur les chantiers : 6 stratégies pour l’améliorer

Efficacité chantiers

L’efficacité sur les chantiers : 6 stratégies pour l’améliorer

L’efficacité sur les chantiers est fondamentale pour mener à bien un projet de manière rentable et productive. Découvrez comment l’améliorer en 6 étapes simples.

Le secteur AEC est l’un des plus sujets aux problèmes d’efficacité, surtout lors de la phase de chantier.

Si le processus de construction dans son ensemble peut être principalement décomposé en trois étapes (processus de conception, processus de construction, processus de gestion), c’est dans le processus de construction, où l’ouvrage est physiquement construit, que se concentrent les risques les plus importants, tant en termes d’erreurs, d’imprévus et de retards qu’en termes de manque de liquidités, de ressources et de stocks.

Dans cet article, nous approfondirons ce que l’on entend par efficacité sur les chantiers, pourquoi elle est importante pour le processus de construction, et comment un professionnel ou une entreprise peut l’améliorer.

Qu’est-ce que l’efficacité constructive ?

Le sens du mot « efficience » est souvent confondu avec le mot «efficacité», Si l’efficacité est la capacité d’atteindre un objectif prédéterminé, l’efficience reste la capacité d’atteindre une fin prédéterminée, mais avec la moindre quantité de ressources, de temps et de main-d’œuvre.

En appliquant cela dans le secteur de la construction, nous pouvons définir l’efficacité comme la capacité de réaliser et de terminer un ouvrage en utilisant des ressources et des délais réduits, garantissant cependant des niveaux élevés de rentabilité, de productivité et de qualité.

L’efficacité constructive sur un chantier signifie que, en utilisant ses ressources humaines et financières, on procède à terminer une œuvre de qualité dans les délais prévus, en respectant les échéances, en satisfaisant les clients et en maximisant les gains.

Obtenir une efficacité constructive dans les projets est très complexe et riche en défis à relever, nécessitant une vision analytique globale et une grande capacité organisationnelle, mais il existe quelques méthodes pour l’améliorer.

Défis de l’efficacité dans la construction

Pour obtenir de l’efficacité dans le secteur de la construction, il y a malheureusement encore quelques défis que les entreprises doivent relever : 

  • processus de planification et de gestion : aujourd’hui encore, on a tendance à contourner la phase de planification des activités en reportant toujours tout à la phase exécutive, ce qui se traduit par une mauvaise gestion ultérieure du chantier. On se retrouve au début des travaux sans une organisation consciente selon les exigences du projet, et on finit par procéder de manière incohérente, entraînant des retards, des coûts supplémentaires et une réduction de la productivité ;
  • capacité à gérer les imprévus : les imprévus sont toujours présents, surtout dans le secteur de la construction. On peut en hypothéquer certains et planifier des actions pour éviter des conséquences trop négatives sur les activités, mais on ne pourra jamais tous les définir à l’avance et les anticiper de manière absolue. C’est pourquoi une gestion organisationnelle est très importante, en identifiant les priorités et en planifiant les actions correctives à effectuer en cas d’imprévus, évitant ainsi de courir de graves risques ;
  • manque de main-d’œuvre qualifiée : souvent, les processus de construction ne peuvent pas être optimisés si les travailleurs eux-mêmes n’ont pas les compétences nécessaires, maintenant un faible rendement. S’ils ne sont pas suffisamment formés à l’utilisation des nouveaux équipements et aux processus d’automatisation, ils restent attachés à des méthodes et des matériaux traditionnels qui ralentissent malheureusement le développement d’un projet de construction ;
  • communication entre les parties : communiquer de manière proactive avec les parties prenantes est difficile mais essentiel pour éviter les échecs. La clé est d’utiliser des canaux de communication et de partage efficaces qui surmontent les barrières de personnalité qui interfèrent entre elles.

Stratégies pour améliorer l’efficacité dans la construction

Améliorer l’efficacité constructive n’est pas simple et surtout pas rapide, cela demande beaucoup d’engagement et de dévouement, mais ces 6 stratégies peuvent vous aider à optimiser votre façon de travailler : 

  1. améliorer le flux de planification, décisionnel et gestionnaire ;
  2. investir dans la formation ;
  3. regrouper et centraliser les informations ;
  4. développer une maintenance régulière pour maximiser l’utilisation des ressources ;
  5. gérer efficacement la chaîne d’approvisionnement ;
  6. exploiter les technologies émergentes pour la gestion du chantier et augmenter l’efficacité dans la construction.

Voyons tout en détail.

Stratégies d'amélioration de l'efficacité sur les chantiers

Stratégies d’amélioration de l’efficacité sur les chantiers

1. Améliorer le flux de planification, décisionnel et gestionnaire

Le premier pas pour augmenter l’efficacité constructive est certainement de améliorer le flux de planification ; la plupart des erreurs de construction proviennent précisément de cette phase.

Programmer les activités à réaliser selon des lignes directrices partagées, développer des cahiers des charges, des métrés pour les matériaux, les ressources et les équipements, des estimations de la main-d’œuvre et se préparer aux divers obstacles qui pourraient survenir en élaborant des plans de sécurité sont les procédures préliminaires à effectuer dans la phase de planification.

Le pas suivant concerne le processus gestionnaire et décisionnel.

Un bon manager doit développer des compétences décisionnelles, afin de comprendre comment les décisions prises en phase exécutive influencent le flux de travail et agir en conséquence. Des contrôles réguliers sur les chantiers garantissent la clarté sur les progrès et des choix plus éclairés.

Pour la gestion de projet, il doit avoir une grande capacité de communication et de résolution des conflits entre les parties prenantes, et surtout, corriger les erreurs qui pourraient altérer la productivité de l’entreprise, entraînant des retards et des coûts supplémentaires.

Planification dans le secteur de la construction avec usBIM.project

Planification dans le secteur de la construction avec usBIM.project

2. Investir dans la formation

Développer un flux de planification et de gestion optimal ne suffit pas si l’équipe de travail n’est pas qualifiée et formée de manière adéquate, et si elle ne possède pas les connaissances, les compétences et l’expérience nécessaires.

Investir dans la formation des employés et de chaque opérateur qui entre sur le chantier est important pour éviter l’apparition de dangers : le chantier est plein de dangers et ne pas agir rapidement provoque des erreurs aux conséquences encore plus graves, souvent causées par l’inconscience et le manque de préparation professionnelle des ouvriers.

Développer périodiquement des cours de formation et utiliser des outils de réalité virtuelle dédiés à la formation sur le chantier est essentiel pour augmenter l’efficacité opérationnelle d’un chantier et améliorer la sécurité.

3. Regrouper et centraliser les informations

Les données et les informations constructives sont la sève de tous les projets ; la collecte et la gestion des données aident à améliorer la productivité et à optimiser le flux de travail.

Pendant l’exécution d’un ouvrage, une quantité élevée d’informations bureaucratiques et de conception est produite, qu’il est nécessaire de consulter pour prendre des décisions éclairées sur l’avancement des travaux.

Mais si un projet est généralement composé d’éléments structurels, architecturaux, électriques, économiques, environnementaux, à quel point peut-il être coûteux de devoir rechercher les documents nécessaires ? 

Centraliser les données dans une plateforme cloud de gestion de la documentation de chantier partagée et les organiser de manière disciplinée demande certainement un travail de programmation plus important, mais cela permet de créer une base de données unique à laquelle tout le monde peut accéder, simplifiant ainsi le processus de gestion et le rendant plus efficace, réduisant les temps morts. Ainsi, les documents peuvent toujours être mis à jour en fonction des éventuelles modifications de conception et rester ainsi fiables et de qualité.

4. Développer une maintenance régulière pour maximiser l’utilisation des ressources

La maintenance régulière des équipements permet de les maintenir en bon état et d’en prolonger la durée de vie, permettant aux opérateurs d’effectuer leur travail quotidien de manière efficace et en toute sécurité.
L’importance des processus de maintenance a augmenté surtout en raison de la complexité croissante des processus de production, ce qui a poussé de plus en plus de gestionnaires à mettre en place des processus de maintenance prédictive.

L’utilisation de technologies modernes telles que l’IoT, l’IA ou le Big data intégrées dans des logiciels de GMAO des actifs pour surveiller les performances et les conditions des équipements, et pour analyser les données recueillies, permet de détecter les défauts ou les problèmes et d’intervenir immédiatement pour les résoudre, évitant ainsi l’apparition de dommages majeurs.

Les équipements et les ressources mécaniques nécessaires à la réalisation d’une construction acquièrent ainsi une valeur plus grande, réduisant les temps d’arrêt imprévus et améliorant la productivité globale.

Maintenance régulière avec usBIM.maint

Maintenance régulière avec usBIM.maint

5. Gérer efficacement la chaîne d’approvisionnement

La chaîne d’approvisionnement représente pour une entreprise de construction le réseau de connexion avec les fournisseurs, les fabricants et les distributeurs : acquérir des matériaux de qualité à des prix abordables est très important dans le secteur AEC.
Gérer la chaîne d’approvisionnement signifie : 

  1. superviser toutes les étapes et opérations qui la composent ;
  2. s’assurer que chaque opération est efficace et rentable ;
  3. vérifier que tous les matériaux sont de qualité et ont le visa de conformité ;
  4. chercher à augmenter les profits et donc le chiffre d’affaires.

Les longs délais de livraison entre la passation de commande et la réception des matériaux ont un impact énorme sur les délais des projets, il est donc important pour rendre ce processus plus efficace : 

  • bien étudier la chaîne d’approvisionnement, en identifiant les points faibles à renforcer ;
  • maintenir une relation proactive et fructueuse avec les fournisseurs, évaluer les plus adaptés et leurs capacités de travail.

Il est essentiel d’avoir toujours plus d’alternatives, car même si l’utilisation d’un seul fournisseur peut simplifier logistiquement le flux de travail, elle comporte divers risques et désagréments en cas de retards ou de non-livraisons.

6. Exploiter les technologies émergentes pour la gestion de chantier et améliorer l’efficacité dans la construction

Si le secteur de la construction accuse un retard extrême dans l’adoption des technologies émergentes, il est indéniable que toutes les entreprises qui en font leur quotidien dans leurs activités sont en avance, sur le plan économique, organisationnel et de réputation.

Pour accroître la productivité et l’efficacité du flux de travail, les solutions logicielles capables de prendre en charge toutes les activités de conception et de gestion sont certainement d’une grande aide, mais elles doivent être accompagnées d’une mentalité plus ouverte au changement et aux nouvelles méthodologies innovantes pour être réellement utiles.

La phase de planification et de programmation est accélérée lorsqu’elle est développée à l’aide d’un logiciel BIM : la représentation numérique de l’ouvrage, riche en informations utiles à son exécution, permet de visualiser et d’analyser le bâtiment, en identifiant des détails et des particularités, et en détectant d’éventuelles difficultés qui peuvent être analysées et étudiées avant d’arriver sur le chantier, évitant ainsi des retards inutiles.

Pour réduire les risques liés au dépassement des coûts, aux retards, aux dommages légaux et contractuels typiques de la phase d’exécution proprement dite, un logiciel de gestion de la construction est d’une grande aide pour organiser les tâches au sein de l’équipe, les travaux, les échéances et la résolution éventuelle de problèmes sur le chantier.

En particulier, vous pourrez partager avec vos collègues des rapports de chantier, des documents de transport ou des certificats de conformité, toujours archivés et disponibles, et suivre tous les problèmes en développant des procédures de plus en plus efficaces pour une résolution immédiate. Il ne vous reste plus qu’à essayer gratuitement la solution et à découvrir par vous-même comment usBIM.resolver vous aide à résoudre les problèmes sur le chantier en quelques étapes simples ! 

 

usbim-resolver
usbim-resolver