Les données BIM : c’est quoi, comment les utiliser et pourquoi sont-elles si importantes

Les données BIM, ou BIM Data, sont les données multidisciplinaires contenues dans le modèle BIM qui ont pour but d’enrichir le projet d’informations utiles. Découvrez pourquoi elles sont importantes !

Lorsque nous entendons parler de Building Information Modeling, nous pensons dans la plupart des cas à un processus visant à créer le modèle numérique d’un bâtiment dans l’espace tridimensionnel.

Cette interprétation n’est pas totalement erronée, mais il ne faut pas oublier que le BIM est bien plus qu’une simple modélisation 3D !

Ce qui caractérise cette méthodologie de travail (et la rend différente des méthodes de conception conventionnelles), ce sont les Données BIM (en anglais BIM Data), c’est-à-dire les données et les informations qui enrichissent de manière significative les modèles BIM, et qui ont pour objectif de soutenir l’ensemble du processus de conception, de réalisation et de gestion d’un ouvrage à travers l’utilisation d’un BIM data management software.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet et comprendre pourquoi les données dans le BIM sont si importantes, continuez à lire l’article et découvrez les caractéristiques et le potentiel des Données BIM ! 

Le BIM contient-il des données ?

Si vous vous demandez si un modèle BIM peut contenir des données utiles à la conception, à la construction et à la gestion d’un bâtiment ou d’un ouvrage du secteur de la construction, la réponse est : « Absolument oui ! »

Comme le suggère le terme même de « Building Information Modeling », les informations constituent la base même de cette méthodologie, et elles sont capables de transformer un simple modèle géométrique tridimensionnel en une énorme archive de données pertinentes pour le projet, également appelées BIM Data.

La création de cet ensemble de données facilite la planification, améliore les processus décisionnels, garantit une plus grande efficacité et représente la seule « source de vérité » à laquelle se référer pour la gestion de l’ensemble du cycle de vie de l’ouvrage.

Ci-dessous, nous allons comprendre ensemble en quoi consistent exactement les données BIM, comment elles sont structurées et comment elles peuvent être partagées entre les différentes figures professionnelles qui participent au processus BIM.

Contenu du modèle BIM Géométrie et Données BIM

Contenu du modèle BIM | Géométrie et Données BIM

Qu’est-ce que les Données BIM ?

Le terme données BIM se réfère à la grande quantité de données générées, stockées et partagées au cours d’un processus de conception géré à travers la méthodologie BIM, par les différents groupes disciplinaires impliqués dans le projet.

Ces données font partie du modèle BIM et jouent un rôle fondamental car elles enrichissent le projet d’éléments et d’informations utiles au développement des phases successives.

Grâce aux données BIM, il est possible de transformer la modélisation 3D en un outil beaucoup plus utile qui va bien au-delà de la phase de conception et de construction et garantit une efficacité maximale dans la gestion du cycle de vie de l’ouvrage.

L’objectif principal des données BIM est de définir complètement les éléments clés de la conception non seulement du point de vue géométrique, mais aussi par rapport aux dimensions supplémentaires prévues par le BIM (temps, coûts, durabilité, facility management, sécurité, etc.).

Étant donné que le modèle BIM est la principale source d’information sur le bâtiment, il convient de se demander combien de ces informations devrait-il contenir.

Au-delà des caractéristiques géométriques des différents éléments, un modèle BIM typique peut contenir, par exemple : 

  • données sur les matériaux ;
  • données de conception ;
  • données de planification (4D) ;
  • données de coût (5D) ;
  • données structurelles ;
  • données énergétiques ;
  • données environnementales ;
  • données de production ;
  • données relatives à la livraison sur le chantier ;
  • données d’installation et de montage ;
  • données de santé et de sécurité ;
  • données relatives à la qualité ;
  • données relatives à la mise en service ;
  • données de maintenance ;
  • données sur la démolition.

Cependant, inclure toutes les informations possibles dans le modèle BIM n’est pas toujours un choix gagnant. En effet, trop d’informations peuvent prêter à confusion, être illisibles ou même redondantes, et rendre le modèle plus difficile à produire, à utiliser et à gérer.

D’autre part, l’ajout seulement de quelques informations (en plus de celles résultant de la géométrie des objets) rend le modèle BIM similaire à une simple représentation tridimensionnelle du bâtiment.

La meilleure solution est donc de trouver le bon équilibre et de définir le type et la quantité de données BIM à insérer dans le modèle en fonction des facteurs suivants :

  • type de projet ;
  • phase opérationnel
  • objectifs à atteindre ;
  • exigences d’information de la maitrise d’ouvrage (même en termes de niveau de développement des objets) ;
  • besoins des partenaires collaborant au processus
Types de données BIM

Types de données BIM

Comment les données BIM sont-elles structurées ?

Les données BIM doivent être structurées de manière à faciliter leur production, leur partage, leur modification et leur archivage par les personnes directement concernées.

Après avoir défini en détail le nombre et les données pertinentes du projet, vous pouvez structurer ces données selon deux configurations différentes :

  1. données BIM intégrées au modèle;
  2. données BIM liées au modèle.

Dans le premier cas, les données choisies sont implémentées directement dans le modèle BIM en tant que propriétés ou attributs associés aux éléments individuels. Intégrer les données BIM dans le modèle signifie structurer les informations nécessaires selon le schéma de données IFC, le format ouvert et interopérable qui, grâce à une structure bien définie, est capable de décrire complètement les objets contenus dans le modèle, les relations entre ces objets, et toutes les propriétés et attributs qui leur sont associés.

Cette solution vous permet d’avoir un modèle riche en informations immédiatement disponibles, et consultables directement à partir des fiches d’information des objets. Cependant, une quantité excessive d’informations pourrait alourdir considérablement le modèle BIM.

Dans certains cas, il est donc préférable de suivre la deuxième solution qui prévoit l’organisation et la structuration des données BIM au sein d’un Environnement de Données Commun, et leur connexion ultérieure au modèle, par exemple via des liens. Avec ce système, le modèle BIM est plus léger et plus gérable car les informations de conception sont stockées sur un système externe.

Dans quel format les données BIM doivent-elles être livrées ?

Le type de format à utiliser pour partager des données BIM dépend de la manière dont vous souhaitez utiliser ces données.

Afin de garantir l’interopérabilité et la lisibilité des informations de conception entre les différents logiciels BIM et de favoriser la collaboration entre les parties prenantes, il convient d’utiliser des formats ouverts et standardisés, tels que l’IFC. Ce schéma de données, en plus d’être largement utilisé dans l’industrie, aide les concepteurs à partager les contenus BIM, simplifie les flux de travail et peut être lu par n’importe quel outil ou application prenant en charge le standard.

Les données BIM peuvent également être exportées et partagées au format XML. Les données COBie, par exemple, représentent un standard international communément acceptée, et consistent en une simple feuille de calcul contenant les informations nécessaires à la phase de gestion et de maintenance de l’ouvrage.

Une autre option pour le partage des BIM Data consiste à échanger les fichiers dans un format propriétaire, mais dans ce cas, il est nécessaire de disposer de logiciels compatibles avec le format requis, qui permettent de lire et d’éditer correctement les informations contenues dans le modèle BIM.

Pour gérer plus facilement les données BIM associées à n’importe quel modèle BIM, faites confiance à une visionneuse de fichiers IFC gratuit. Cet outil particulier vous permettra de visualiser, modifier, convertir ou partager des modèles BIM au format IFC, quel que soit le logiciel de conception utilisé pour leur création, et vous aidera à lire, contrôler et gérer vos données BIM de la meilleure façon possible.

Quels sont les avantages des Data BIM ?

L’intégration (ou la connexion) des données BIM au modèle numérique du bâtiment aide à rendre les processus de conception, de construction et de gestion beaucoup plus rapides, économiques et faciles à développer.

En effet, lorsqu’elles sont exploitées au maximum de leur potentiel, ces données permettent de :

  • améliorer le contrôle du projet ;
  • obtenir des documents et des dessins plus précis ;
  • faciliter des analyses, des vérifications ou des calculs complexes ;
  • simplifier la gestion des conflits géométriques et informationnels ;
  • favoriser l’interopérabilité et l’échange d’informations ;
  • surveiller en permanence les délais, les coûts et les ressources ;
  • accroître la productivité ;
  • assurer la conformité aux standards requis ;
  • garantir la qualité et la fiabilité du résultat final ;
  • soutenir la phase de gestion et de maintenance.

 

usbim
usbim