Home » BIM et Facility Management » Conformité maintenance préventive : qu’est ce que c’est et pourquoi c’est essentiel dans la maintenance

Conformité maintenance préventive : qu'est ce que c'est et pourquoi c'est essentielle dans la maintenance

Conformité maintenance préventive : qu’est ce que c’est et pourquoi c’est essentiel dans la maintenance

La conformité maintenance préventive est un paramètre qui mesure l’efficacité des programmes de maintenance préventive. Découvrez comment le calculer et tirer le meilleur parti de vos ressources

La maintenance préventive est un aspect fondamental pour le succès d’une entreprise, car elle réduit les risques de défaillance et garantit dans le temps une efficacité et une fonctionnalité maximales des installations et des machines de production. Élaborer simplement un programme de maintenance préventive pourrait, cependant, ne pas garantir les résultats escomptés si les personnes concernées ne sont pas en mesure de le respecter, en exécutant les différentes activités de la manière et dans les délais prévus.

Pour déterminer si un plan de maintenance répond aux attentes ou non, il est possible de suivre son efficacité en calculant la Preventive Maintenance Compliance (PMC), la mesure la plus largement utilisée par les entreprises et les Facility manager pour évaluer dans quelle mesure les équipes de maintenance sont en mesure d’effectuer les opérations prévues dans les délais.

Si vous ne connaissez pas encore ce paramètre, vous trouverez dans cet article les informations dont vous aurez besoin pour apprendre à le calculer correctement. Avant d’approfondir le sujet, nous vous recommandons d’essayer un logiciel de GMAO, un système centralisé et en cloud qui vous permet de planifier, de gérer et de suivre automatiquement les tâches de maintenance préventive, et de stocker les données qui vous aideront à rendre vos programmes de maintenance de plus en plus fiables et efficaces.

Qu’est-ce que la Preventive Maintenance Compliance

La Preventive Maintenance Compliance, connue simplement sous le nom de Conformité Maintenance Préventive, est un outil qui aide les entreprises à évaluer leur conformité aux objectifs des programmes de maintenance préventive.

Comme vous le savez sans doute déjà, la maintenance préventive consiste à planifier et à développer une série d’activités visant à ralentir la dégradation normale d’un bien et à réduire la probabilité que des dysfonctionnements inattendus se produisent.

Malgré une planification précise des interventions, les équipes de maintenance ne parviennent pas toujours à suivre la stratégie définie. C’est là qu’intervient le calcul de la PM Compliance, le paramètre qui permet de mesurer combien d’activités de maintenance planifiées ont été effectuées avec succès dans un laps de temps spécifié, et qui aide les parties prenantes à optimiser les processus en améliorant de temps à autre les flux de travail et en assurant une utilisation plus efficace des ressources.

contrôle et vérification des interventions de maintenance

Contrôle et vérification des interventions de maintenance

Comment calculer la Conformité maintenance préventive

La formule pour calculer la Conformité maintenance préventive est très simple, il suffit de diviser le nombre d’ordres de travail relatifs à la maintenance préventive achevés sur une période donnée par le nombre total d’ordres de travail maintenance préventive planifiés pour la même période, et de multiplier le résultat par 100 pour exprimer le degré de conformité en pourcentage : 

Conformité MP =

Nombre d’ordres de travail MP achevées


Nombre d’ordres de travail MP planifiées

x100

Il est important de n’inclure dans le calcul de la Conformité maintenance préventive que les activités de maintenance préventive régulièrement planifiées. Le paramètre ne prend pas en compte la maintenance corrective car, dans la plupart des cas, il s’agit de travaux ponctuels.

La période de temps à prendre en compte dans le calcul de la conformité MP dépend de vos besoins personnels. La plupart des organisations construisent leur calendrier de maintenance sur une base hebdomadaire, de sorte que vous pouvez évaluer la conformité maintenance préventive tous les 7 jours, ou envisager une période plus longue de 90 jours, par exemple, pour obtenir une vue d’ensemble plus complète et plus fiable.

La règle des 10 %

Afin de ne pas fausser la fiabilité du résultat final, il est important d’exclure du calcul de la PM Compliance toutes les activités de maintenance préventive qui, bien que terminées dans le délai maximum de la période de référence choisie, sont développées en retard par rapport à leur échéance effective (fixée par le programme de maintenance).

La formule des 10 % stipule notamment que toutes les tâches achevées dans un délai de 10 % au maximum de l’intervalle de maintenance prévu peuvent être considérées comme éligibles.

Supposons, par exemple, que vous souhaitiez mesurer la conformité maintenance préventive sur une période de trois mois, et qu’il existe une activité de maintenance particulière qui doit être effectuée tous les 60 jours. En appliquant la règle des 10%, l’actif en question ne peut être considéré comme conforme que s’il est achevé dans les six jours suivant la date d’échéance (c’est-à-dire au plus tard le 66 eme jour). Si l’équipe de maintenance prend plus de temps pour exécuter la tâche, même en la complétant dans les trois mois de référence, il ne sera toujours pas possible de l’inclure dans le calcul de la PM Compliance.

La règle des 10% est une méthode efficace pour éviter de marquer comme adéquates des activités qui sont développées tardivement et qui contribuent de manière erronée à améliorer le score de conformité. L’application de cette règle permet d’ obtenir des résultats plus fiables et d’évaluer plus précisément le succès de l’équipe de maintenance.

Exemple de calcul de la conformité maintenance préventive

Supposons qu’une entreprise envisage de développer 250 activités de maintenance sur une période de 90 jours.

En outre, nous supposons que l’équipe en charge ne peut remplir que 210 des ordres de travail prévus, dans l’intervalle de temps imparti (en tenant toujours compte de la règle des 10 %).

En appliquant la formule de la conformité PM décrite ci-dessus, nous obtenons le résultat suivant :

Conformité MP =

210


250

x100=84%

La valeur obtenue peut être comparée à la norme de conformité maintenance préventive acceptée par l’industrie dans le monde entier, considérée comme égale ou supérieure à 90 %.

Comment utiliser la Conformité MP

La Conformité maintenance préventive est l’un des outils les plus efficaces utilisés par les entreprises et les Facility manager pour améliorer la fiabilité des programmes de maintenance préventive. En évaluant soigneusement ce paramètre, il est possible, en effet : 

  • identifier les domaines à améliorer, également grâce à la règle des 10 % qui permet de comprendre quelles activités sont toujours en retard et pourquoi certaines tâches ne sont jamais terminées ;
  • identifier et éliminer les tâches qui ne sont plus pertinentes et qui, par conséquent, n’ont pas besoin d’être exécutées, ce qui permet de gagner du temps et d’augmenter l’efficacité des opérations de maintenance ;
  • diagnostiquer et résoudre les problèmes récurrents qui empêchent l’achèvement ponctuel et cohérent des différentes activités ;
  • se préparer aux audits de maintenance, qui sont effectués pour évaluer le bon fonctionnement des différents départements de production.
Cas d'usage de la Conformité Maintenance Préventive

Utilisation de la Conformité Maintenance Préventive

Comment améliorer la Conformité MP

Étant donné que la conformité à la maintenance préventive sert à mesurer le bon fonctionnement de la maintenance préventive au sein d’une entreprise, il convient d’adopter des stratégies appropriées qui aident à accroître sa valeur. Pour améliorer autant que possible ce paramètre est important, par exemple :

  • évaluer périodiquement l’état de mise à jour et l’exactitude des activités de maintenance préventive, en éliminant toutes les opérations obsolètes ou redondantes ;
  • simplifier les pratiques de maintenance et réduire le temps nécessaire à leur achèvement, en investissant dans la formation du personnel et en adoptant des systèmes informatiques facilitant l’accès aux informations ;
  • réserver du temps aux activités de maintenance préventive, de sorte que les équipes de maintenance aient toujours du temps à consacrer à ces activités, même en cas de pannes et de dysfonctionnements imprévus ;
  • vérifier périodiquement que les programmes de maintenance sont exécutés à la fréquence optimale, en respectant les exigences changeantes de la production.

Pour améliorer l’efficacité de vos programmes de maintenance préventive et simplifier encore le calcul de la conformité maintenance préventive, vous pouvez également compter sur le potentiel d’un logiciel de GMAO, le seul outil qui vous permet de gérer de manière fiable tous les processus liés à la maintenance, et qui offre de puissantes fonctionnalités de rapport qui vous aident à suivre l’état d’exécution des ordres de travail et à rester à jour sur les activités en cours.

 

usbim-maint
usbim-maint