Home » BIM et Facility Management » Qu’est-ce que la maintenance réactive ? Voici 3 exemples pratiques

Qu'est-ce que la maintenance réactive ? Voici 3 exemples pratiques

Qu’est-ce que la maintenance réactive ? Voici 3 exemples pratiques

La maintenance réactive est l’ensemble des activités de réparation effectuées sur des actifs défectueux pour les remettre en service. Voici 3 exemples pratiques

Parmi tous les types de maintenance, la maintenance réactive est certainement le type de maintenance la plus simple, mais souvent le plus nocif pour les entreprises.

Dans cet article, nous en analyserons toutes les principales facettes, en identifiant les avantages et les inconvénients. Nous vous donnerons plusieurs exemples pour bien comprendre son fonctionnement ; mais ne manquez pas d’abord l’occasion d’essayer un logiciel de GMAO et de commencer à planifier et à améliorer toutes vos stratégies de maintenance.

Qu’est-ce que la maintenance réactive ?

La maintenance réactive représente l’ensemble des activités de réparation qui sont effectuées sur un actif à la suite d’une défaillance, afin de le ramener à son état de fonctionnement d’origine.

C’est une stratégie de maintenance qui ne se développe pas de manière complexe, au contraire elle vise à résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils se présentent.

Généralement, une stratégie réactive peut être pratique si elle est effectuée sur des machines qui :

  • ne sont pas soumis à des coûts de réparation ou d’installation élevés ;
  • ne sont pas pertinents pour le processus de production.
Flux type d'une intervention de maintenance réactive

Flux type d’une intervention de maintenance réactive

3 exemples pratiques de maintenance réactive

Voici 3 cas où il est nécessaire d’effectuer des interventions de maintenance réactive :

  1. l’unité CVC tombe en panne soudainement : il sera nécessaire de contacter un technicien qui devra intervenir rapidement pour résoudre le problème. Bien sûr, il est nécessaire d’identifier la cause de la panne, car en fonction de celle-ci, il y aura différents coûts et temps d’arrêt.
  2. le roulement surchauffe à l’intérieur d’une machine d’emballage : il suffit de lubrifier les composants pour résoudre immédiatement le problème et revenir à des conditions de fonctionnement normales ;
  3. la formation de ni-de-poule à l’intérieur d’un tronçon routier : les routes sont généralement construites pour durer longtemps, mais souvent les conditions météorologiques difficiles provoquent la génération rapide de trous. Il est facile de comprendre que la réparation d’un ni-de-poule ne peut avoir lieu qu’à la suite de sa formation.

Avantages et inconvénients de la maintenance réactive

Comme tous les types de maintenance, il y a un certain nombre d’avantages et d’inconvénients.

Parmi les avantages :

  • coûts initiaux inférieurs ;
  • manque de planification : vous ne vous concentrez pas sur la planification et la programmation des activités préventives, vous ne réparez un dommage que lorsqu’il se produit ;
  • économies sur les coûts de personnel ;
  • pratique lorsqu’il est appliqué sur des ressources non critiques.

Parmi les inconvénients plutôt :

  • augmentation des coûts à long terme ;
  • temps d’arrêt imprévus affectant la production globale ;
  • problèmes de sécurité ;
  • problèmes de budget ;
  • réduction de l’espérance de vie des actifs ;
  • problèmes répétés si vous n’intervenez pas correctement pour résoudre le problème ;
  • consommation d’énergie plus élevée.

Différence entre maintenance réactive et maintenance préventive

La principale différence entre la maintenance réactive et la maintenance préventive concerne le moment où l’intervention est effectuée.

En effet, la maintenance réactive fait partie du groupe de maintenance corrective et n’agit sur un actif qu’après qu’une panne s’est produite afin de rétablir les conditions d’utilisation de la machine, tandis que la maintenance préventive vise le contrôle périodique et programmé pour anticiper et prévenir les pannes et prolonger la durée de vie utile du bien.

Adopter une approche purement réactive de la maintenance est toujours déconseillé, cependant, même si vous essayez de tout programmer dans les moindres détails, il est toujours possible que les équipements soient endommagés ou ne fonctionnent pas correctement et qu’il soit nécessaire d’intervenir avec des activités de maintenance réactive.

Pour faire face à ces situations, vous ne pouvez compter que sur un logiciel de GMAO basé sur le cloud qui vous permet de créer une base de données commune où enregistrer les données de maintenance, de réparation et de dommages soudains. Ces données vous seront indispensables pour créer des listes de contrôle utiles pour planifier vos activités futures et atténuer les risques générés par de nouvelles pannes inattendues.

usbim-maint
usbim-maint