Home » BIM et Facility Management » Facility issues: de quoi s’agit-il, quels sont-ils et comment les résoudre

Facility issues

Facility issues: de quoi s’agit-il, quels sont-ils et comment les résoudre

Les problèmes liés aux installations sont nombreux et fréquents. Découvrons ensemble les cinq principaux types de facility issues et comment les résoudre.


Si vous êtes un professionnel du secteur AECO, vous avez probablement été confronté à plusieurs reprises à la résolution de problèmes et de dysfonctionnements sur les biens qui vous ont été confiés. Ces problèmes sont malheureusement courants, mais pourraient être en partie évités avec une gestion d’actifs précise et l’utilisation de logiciels de GMAO spécifiques.

Dans cet article, nous verrons ensemble quels sont les cinq principaux problèmes liés aux installations et surtout nous identifierons une solution rapide pour chacun d’entre eux.

Qu’est-ce que les facility issues ?

Dans le domaine de la construction, le terme «facility» est utilisé pour désigner en général tous les biens construits et les parties d’installations qui les composent, tels que : 

  • le système de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) ;
  • le système d’approvisionnement en eau ;
  • le système électrique ;
  • le système de lutte contre l’incendie ;
  • le système de sécurité et de surveillance ;
  • le système de gestion des déchets.

Le terme «facility issue» désigne donc la vaste gamme de problèmes qui peuvent survenir et affecter nos actifs et leurs composants.

Lorsqu’un problème survient, il y a évidemment une cause. Cependant, il est impossible de généraliser et d’attribuer tous les problèmes à une seule raison. Ce que l’on peut dire, c’est que la meilleure façon d’éviter l’apparition de problèmes implique : 

  • la mise à jour et la formation des équipes de conception et de maintenance ;
  • la mise en œuvre des méthodologies de conception et de gestion les plus récentes, faisant référence en particulier au BIM (Building Information Modeling) ;
  • assurer toujours une gestion des installations efficiente et ponctuelle.

Quels sont les cinq principaux problèmes pouvant affecter les actifs en construction ?

En tant que professionnels du secteur AECO, nous savons que les actifs en construction sont si complexes et impliquent l’interaction de nombreuses parties et installations qu’il serait impossible de lister tous les problèmes qui pourraient potentiellement les affecter. Cependant, il est possible et utile d’identifier et d’analyser les principales typologies de problèmes, qui sont : 

  1. le manque de planification de la maintenance périodique : nous savons que la maintenance périodique, souvent désignée par le terme anglais «periodic maintenance», représente une approche basée sur des interventions effectuées à intervalles de temps prédéfinis, c’est-à-dire à des échéances régulières. Sa définition même nous donne une idée de l’importance de ce type de maintenance et de la nécessité de la planifier avec précision, car c’est la fréquence des interventions qui détermine le succès de cette approche de maintenance. À l’inverse, une maintenance périodique mal planifiée entraîne l’apparition de pannes inattendues souvent à résoudre en urgence, entraînant des dépenses imprévues, souvent élevées, et des interruptions de service inattendues ;
  2. les dépenses non initialement prévues et hors budget : un problème malheureusement répandu est caractérisé par l’apparition de pannes, de dysfonctionnements ou de besoins de récupération et de restauration nécessitant des investissements économiques non prévus et souvent hors budget. Comme nous l’avons mentionné précédemment, c’est un peu une réaction en chaîne : une maintenance insuffisante et non planifiée de l’actif entraîne des dommages et des pannes pour lesquels des dépenses non prévues seront nécessaires ;
  3. le danger pour la santé et la sécurité : après avoir lu les points précédents, on ne peut s’empêcher de penser que le problème suivant et le plus important pouvant affecter les actifs concerne la sécurité des utilisateurs et des bénéficiaires du bien. Dans un cercle vicieux de mauvaise gestion et de maintenance des actifs, lorsqu’une panne, un dysfonctionnement, un effondrement ou un signe de détérioration survient sans intervention, il y a une perte progressive de la sécurité pour les utilisateurs du bâtiment ;
  4. le manque de données en temps réel : il est maintenant bien connu que le volume de données est assez important et ce qui pourrait aider dans la gestion des actifs serait une acquisition de données en temps réel ;
  5. la mauvaise communication et l’interopérabilité au sein de l’équipe et entre les différentes équipes : le monde de la construction et des infrastructures est vaste et implique de nombreuses professions avec des rôles et des responsabilités différents. Cependant, aucun technicien ne joue un rôle isolé, au contraire, le succès d’un seul travail dépend également d’une communication et d’une collaboration efficaces avec le reste des professionnels impliqués.
les cinq principaux problèmes pouvant affecter les actifs en construction

Les cinq principaux problèmes pouvant affecter les actifs en construction

Quelles sont les principales solutions à ces problèmes ?

Si jusqu’à présent nous avons énuméré les principaux problèmes liés aux installations, nous soulèverons maintenant un peu le moral en énumérant une solution simple et rapide aux problèmes précédemment mentionnés : 

  • la solution au manque de planification de la maintenance est, comme nous l’avons anticipé, relativement simple : il suffirait en effet de former et de mettre à jour l’équipe de maintenance et d’implémenter des outils appropriés. À travers un logiciel de GMAO, il vous suffira d’ouvrir des tickets pour gérer l’intervention et d’optimiser l’utilisation de toutes les ressources ;
Gestion de la maintenance avec ticketing issu du logiciel GMAO usBIM.maint

Gestion de la maintenance avec ticketing issu du logiciel GMAO usBIM.maint

  • la solution aux dépenses non prévues est pratiquement évidente une fois que l’approche de maintenance est perfectionnée. Dans ce cas, la surveillance de la structure éviterait l’apparition de pannes non prévues et maintiendrait l’actif sûr et fonctionnel ;
  • assurer la sécurité et la santé à l’intérieur des actifs est une priorité pour chaque facility manager. Pour ce faire, cette figure peut utiliser différents outils, dont le BIM – dont l’importance dans la sphère de la gestion des actifs a déjà été partiellement analysée dans un article précédent sur les avantages du BIM pour le Facility Manager et le jumeau numérique dans la gestion des actifs ;
  • pour pallier au manque de données en temps réel, il suffirait de s’orienter vers une approche basée sur des capteurs et des technologies intelligentes. L’utilisation de la plateforme BIM IoT permet d’intégrer les données obtenues en temps réel dans des modèles BIM dynamiques pour gérer les structures de manière beaucoup plus efficace et efficace ;
  • pour renforcer la communication et l’interopérabilité, une fois de plus, la mise en œuvre du BIM dans la gestion des actifs semble être une solution rapide et efficace. Non seulement le BIM permet un échange d’informations puissant, mais il fournit également aux professionnels des logiciels BIM spécifiques et des plates-formes collaboratives.

Nous ne pouvons le nier, les problèmes dans le monde de la construction sont toujours potentiellement à portée de main. La formation, la mise à jour et le professionnalisme sont nécessaires pour faire face à tout problème lié aux installations. Nous devons sans aucun doute nous munir également d’outils et de logiciels professionnels pour nous soutenir.

Si vous vous occupez spécifiquement de la phase O&M, un logiciel de GMAO, une plateforme qui vous permettra de planifier tout type de maintenance et de gérer d’éventuels problèmes de manière rapide et efficace, ne peut pas manquer dans votre boîte à outils.

 

usbim-maint
usbim-maint