Home » BIM et infrastructures » Gestion de projets d’infrastructures : 4 façons de l’améliorer

Gestion de projets infrastructures

Gestion de projets d’infrastructures : 4 façons de l’améliorer

Gestion de projets d’infrastructures : découvrez de quoi il s’agit et quelles sont les responsabilités du professionnel qui s’en occupe


Si vous êtes un chef de projet, vous saurez certainement que la gestion de projet peut concerner les constructions civiles ou les infrastructures. Dans ce dernier cas, on parle directement et spécifiquement de la gestion de projets d’infrastructures, c’est-à-dire un processus de gestion qui partage, avec les autres catégories de gestion de projets de construction, des responsabilités et des principes clés.

Faisons donc le point et examinons ensemble ce qu’est la gestion des projets d’infrastructures, les rôles et responsabilités du professionnel en charge.

Qu’est-ce que la gestion des projets d’infrastructures ?

Littéralement, la gestion de projets d’infrastructures désigne la gestion des projets d’infrastructures, où par infrastructures, nous entendons tous les biens capitaux qui, bien qu’ils ne soient pas directement utilisés dans le processus de production, fournissent une série de services indispensables au fonctionnement du système économique : routes, voies ferrées, ports, écoles, hôpitaux, etc.
Le projet d’une infrastructure est, évidemment, un projet complexe et long, dont le succès dépend également d’une gestion de projet efficace. N’oublions pas que, aujourd’hui et à l’avenir, les véritables protagonistes dans le domaine du génie civil seront les infrastructures intelligentes, c’est pourquoi leur gestion devra certainement tenir compte du niveau technologique atteint.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, bien que les infrastructures ne soient pas directement impliquées dans le processus de production, elles sont indispensables à la fois pour la production économique et pour garantir la qualité de vie de la société dans laquelle elles sont construites. Dans ce sens, la valeur de la gestion des projets d’infrastructures est immense.

D’un point de vue général, la gestion de projets d’infrastructures suit les mêmes processus et principes que la gestion de projets appliquée à la construction. Nous retrouvons donc des principes fondamentaux tels que : 

  • définition des objectifs du projet ;
  • planification détaillée ;
  • mise en œuvre d’une gestion efficace des matériaux et des ressources ;
  • communication efficace ;
  • analyse et gestion des risques ;
  • gestion des changements ;
  • gestion documentaire ;
  • définition des rôles et responsabilités au sein de l’équipe de projet.

Un autre aspect que la gestion de projets d’infrastructures partage avec d’autres catégories de gestion de projets de construction est que des inefficiences dans leur planification entraîneraient des retards et donc des dépassements budgétaires et des litiges coûteux entre les différentes parties prenantes.

Gestion de projets d'infrastructures

Gestion de projets d’infrastructures

Quels sont les types de projets de construction d’infrastructures ?

Nous avons vu dans le paragraphe précédent en quoi consiste la gestion d’un projet d’infrastructures. Il est cependant utile de préciser que, lorsque l’on passe à la réalité et à la pratique, la gestion du projet d’infrastructures subira bien sûr des changements et des adaptations en fonction des spécificités du projet. Voyons donc ensemble quelles sont les principales typologies de projets d’infrastructures auxquelles nous pourrions être confrontés : 

  • routes et autoroutes : le premier exemple qui vient à l’esprit lorsque l’on parle d’infrastructures est certainement celui des routes et autoroutes, et les projets dans ce cas peuvent varier de la construction et de l’expansion, de plus grande envergure, à la réparation et à la maintenance ;
  • aéroports : les aéroports sont des infrastructures dynamiques et de haut standard technologique et innovant, nécessitant donc des améliorations et des expansions constantes, tant pour réduire le trafic aérien que pour améliorer la qualité des services offerts aux voyageurs et aux travailleurs ;
  • voies ferrées : le développement et la maintenance des voies ferrées sont un autre secteur d’une grande importance et tout aussi complexe. L’objectif dans ce cas est de garantir la qualité de la connexion et des services aux passagers ;
  • ponts : un autre projet d’infrastructures commun et très important concerne la construction ou la réparation de ponts. Dans ce cas, l’un des plus grands défis est la maintenance et la réparation de ce type d’infrastructures empruntées quotidiennement par un grand nombre d’utilisateurs. Il existe des solutions de logiciels de gestion de ponts qui permettent de simplifier la maintenance tout en garantissant les normes les plus élevées en matière de sécurité et d’efficacité ;
  • réseaux électriques : le secteur de l’énergie électrique est l’un des plus grands sous-secteurs des projets d’infrastructures. Ces projets peuvent se concentrer sur la production ou la transmission d’énergie, ainsi que sur la maintenance ou la réparation d’une centrale électrique ;
  • infrastructures de télécommunications : les télécommunications couvrent aujourd’hui un large éventail de technologies et de services qui relient le monde entier, ce qui rend indispensable une maintenance continue et une amélioration fréquente ;
  • infrastructures hydriques : les travaux hydriques garantissent que tous les citoyens peuvent avoir un accès facile et sûr à l’eau. Les projets luttant contre la pénurie d’eau et ceux qui facilitent sa distribution en toute sécurité sont deux exemples très caractéristiques de projets d’infrastructures hydriques ;
  • gestion des déchets : les projets de gestion des déchets jouent un rôle significatif dans l’effort visant à maintenir les personnes et l’environnement en toute sécurité ;
  • infrastructures sociales : ce type d’infrastructures a un rôle social central, il s’agit en effet de structures telles que les écoles et les hôpitaux, c’est-à-dire des bâtiments qui fournissent un service de valeur sociale au public.

Qui est le gestionnaire de projets d’infrastructures ?

Nous avons vu quels sont les principaux projets d’infrastructures et en quoi consiste leur gestion, mais quelle est la profession qui s’en occupe ? Et quel est son rôle et ses responsabilités ? 
Le professionnel qui planifie et dirige la gestion d’un projet d’infrastructures est appelé, précisément, gestionnaire de projets d’infrastructures et a pour mission de superviser les projets d’infrastructures. Son rôle consiste à administrer les projets, en veillant à ce qu’ils soient terminés à temps, dans les limites du budget et répondent aux exigences et à la qualité convenues dans les contrats de projet.
En ce qui concerne les responsabilités de cette figure professionnelle cruciale, citons certainement : 

  • définition de l’objectif du projet ;
  • élaboration des plans de projet en collaboration avec les différentes parties prenantes ;
  • coordination avec les différentes équipes impliquées dans le projet ;
  • gestion des délais, des ressources et du budget du projet ;
  • surveillance de l’avancement des travaux ;
  • gestion des problèmes et des obstacles éventuels ;
  • contrôle de la qualité du projet et du respect des normes de sécurité ;
  • communication constante avec les parties prenantes, les commanditaires et les responsables.
Gestionnaire de projets d'infrastructures

Gestionnaire de projets d’infrastructures

Les outils pour augmenter l’efficacité dans la gestion de projets d’infrastructures

Il est clair qu’un bon gestionnaire de projets d’infrastructures saura faire son travail quel que soit le logiciel utilisé. Cependant, dans le cas des infrastructures, ce sont des projets complexes où l’utilisation de bons logiciels de gestion des actifs d’infrastructures représente un soutien évident et fondamental pour garantir : 

  • l’efficacité du processus de conception, de construction et de maintenance du projet ;
  • la qualité finale du projet et le respect des normes de sécurité ;
  • le respect des délais et du budget tels que spécifiés dans le contrat.

Plus en détail, un logiciel de gestion peut aider les gestionnaires de projet de quatre manières : 

  • benchmarking pour de meilleures performances : le benchmarking désigne une évaluation comparative visant à identifier les besoins en conception, le budget et les objectifs d’un projet avant son démarrage. Cette étape réduit les risques du projet et s’accompagne d’une approche multidisciplinaire et collaborative ;
  • interopérabilité : l’utilisation de logiciels de gestion, surtout s’ils sont intégrés à la méthodologie BIM et à l’utilisation de normes internationales, rend le projet ouvert et interopérable.
  • meilleure communication entre les parties prenantes et les clients : impliquer le client dans le processus décisionnel et communicationnel peut garantir que le projet avance avec moins de retards et de malentendus. Les fichiers, données et documents du projet peuvent être partagés de manière transparente, dynamique et collaborative. Cela permettra une mise à jour facile et une meilleure compréhension de tous les intervenants et du client final ;
  • processus automatique de reporting : des rapports de projet précieux et détaillés sont utiles tant pour une communication plus facile que pour créer une sorte de registre auquel on peut puiser à l’avenir si nécessaire.

Pour avoir un contrôle complet des projets d’infrastructure, il vous suffit de vous faire accompagner par le logiciel de gestion des actifs d’infrastructure. Que vous soyez un gouvernement, une autorité publique ou une entreprise privée, vous pouvez surveiller chaque aspect du processus de gestion, de l’évaluation de l’usure des infrastructures au fil du temps à l’identification des actifs nécessitant des réparations ou un remplacement, et maximiser la valeur des infrastructures.

 

usbim-maint
usbim-maint