Home » BIM et Facility Management » Modèles BIM et Facility Management : optimisation opérationnelle

Modèles BIM et Facility Management

Modèles BIM et Facility Management : optimisation opérationnelle

L’adoption des modèles BIM dans le Facility Management se traduit par une efficacité opérationnelle sans précédent, réduisant les coûts de gestion et de maintenance et améliorant la planification des espaces et des ressources. Découvrez comment


Le Building Information Modeling (BIM) est une méthodologie qui s’est révélée très utile pendant les phases de conception et de construction de bâtiments et d’infrastructures, car elle permet une meilleure planification et la résolution des problèmes dans un environnement virtuel, plutôt que sur le chantier réel. Pouvoir résoudre les conflits avant qu’ils ne se produisent permet de respecter les délais de construction et garantit d’excellentes performances du point de vue du retour sur investissement.

Mais que dire de la gestion des installations ? Les gestionnaires d’installations peuvent-ils tirer parti du BIM ? 

Dans cet article, nous verrons l’évolution des modèles BIM, de leur création pendant les phases de conception et de construction à leur application dans la gestion des installations (FM) et le rôle joué par les modèles BIM dans la gestion des installations.

De la conception au Facility Management : l’évolution des modèles BIM

Modèles BIM de conception

Dans la phase initiale, les architectes et ingénieurs élaborent des modèles BIM de conception dans le but de définir le concept architectural et de produire la documentation pour la construction. Ces modèles, caractérisés par une définition générale des matériaux et des équipements, permettent aux constructeurs de présenter des offres compétitives tout en maintenant un haut niveau de flexibilité conceptuelle.

Modèles BIM de construction

Les modèles BIM de construction, utilisés par les techniciens et les entreprises, facilitent la planification des phases de construction et l’identification précoce de tout conflit potentiel, grâce à la détection de collisions. Ces modèles sont riches en détails qui contribuent à réduire l’incertitude dans le processus de construction, à améliorer la sécurité et à simuler les résultats dans le monde réel.

Facility Management dans le processus BIM

Facility Management dans le processus BIM

Le passage critique : du construit au géré

Modèles BIM as-built (tels que construits)

Généralement, les concepteurs chargés d’élaborer les modèles de projet ont également la responsabilité de créer le modèle BIM «tels que construits» à la fin des travaux. Cependant, il convient de noter que les concepteurs ne sont pas toujours mis à jour sur toutes les modifications apportées sur le chantier et, par conséquent, c’est à l’entreprise de mettre à jour les dessins finaux.

Modèles BIM pour le Facility Management

Le modèle BIM pour la gestion des installations (FM) évolue à partir du modèle As-Built (tels que construits), où les informations superflues relatives à la construction sont supprimées, intégrant plutôt des données essentielles pour une gestion efficace du bâtiment. Mais quelle est la fonction du BIM dans la gestion des installations ? 
L’objectif de définir un modèle BIM pour la gestion des installations est de gérer les informations transmises par les phases de conception et de construction, ou détectées comme as-built, aux opérations de maintenance.

Le BIM permet aux facility manager de gérer le bâtiment tout au long de son cycle de vie, en fournissant un accès à des données telles que la disposition du bâtiment, les systèmes électriques et mécaniques et les spécifications des équipements en temps réel, leur permettant de prendre des décisions éclairées, de simplifier les processus de maintenance et de réparation et d’améliorer les performances du bâtiment. En utilisant cette méthodologie, il est possible d’automatiser la création de listes d’équipements et de composants, d’enrichir les systèmes de gestion des installations tels qu’un système informatisé de gestion de la maintenance (GMAO), et de réduire la redondance des données du bâtiment.

Les avantages qu’une GMAO peut offrir à votre entreprise et à votre activité de maintenance sont nombreux et tous très pertinents ! Essayez dès maintenant un logiciel de gestion des installations et découvrez comment cet outil simplifie toute procédure de gestion des installations ! 

Quel rôle jouent les modèles BIM dans la gestion des installations ?

Les modèles BIM jouent donc un rôle crucial dans la gestion des installations. Ils fournissent une compréhension claire des caractéristiques physiques d’un bâtiment, telles que ses dimensions, sa forme et ses relations spatiales, qui sont essentielles pour les activités de gestion des installations telles que la maintenance, la réparation et la rénovation. Ces modèles peuvent simplifier la gestion du bâtiment tout au long de son cycle de vie et fournir aux gestionnaires d’installations des informations en temps réel sur le bâtiment et ses systèmes.

Optimisation de la gestion des installations via le BIM

La transition du modèle as-built au modèle BIM FM permet un bond qualitatif dans la gestion des bâtiments, offrant une base de données intégrée pour le suivi des opérations de maintenance, la gestion des espaces et la planification des remplacements de matériaux et d’équipements.

Modèle BIM avec documentation tel que -construit (as-built)

Modèle BIM avec documentation tel que -construit (as-built)

De l’as-built au modèle BIM FM

La question cruciale de l’utilité du modèle as-built dans le contexte de la gestion des installations (FM) demande une évaluation prudente, basée sur deux prémisses fondamentales.

Contenu et format

Le modèle contient-il toutes les informations nécessaires à la mise en œuvre efficace des opérations de FM ? Est-il adaptable aux besoins spécifiques de l’utilisation prévue ? 
Dans l’analyse de cette question, des défis considérables émergent. Les conventions de dénomination et de classification adoptées pendant les phases de conception et de construction pourraient ne pas être parfaitement alignées sur les besoins opérationnels du FM. Par exemple, des critères tels que les codes tarifaires, les désignations d’espaces et d’autres systématiques de classification, bien qu’appropriés aux premières étapes, pourraient s’avérer inadéquats une fois le bâtiment en exploitation. La nécessité d’une subdivision plus détaillée des équipements pour soutenir la planification des interventions de maintenance est un autre facteur à prendre en compte.
Il est courant de constater que le modèle as-built est composé de multiples sous-systèmes, non seulement basés sur les disciplines techniques (architecture, structures, MEP), mais aussi sur la division en lots de construction. Bien que cette organisation puisse être heuristique lors de la construction, elle pourrait nécessiter une révision lors des opérations de FM, par exemple, pour être subdivisée selon des critères de gestion des services.

Adaptabilité à l’utilisation

Le modèle est-il adapté à son objectif en tant qu’outil de FM ? 

Cette évaluation nécessite une perspective large. Il est essentiel d’établir un plan d’action clair identifiant les avantages, les applications et les utilisateurs finaux du modèle BIM dans le contexte du FM. L’intégration avec les systèmes de gestion de la maintenance informatisée (GMAO) représente un exemple tangible d’implémentation. Cependant, pour obtenir une véritable intégration bidirectionnelle des données, le modèle BIM doit être enrichi de paramètres spécifiques, conformes à la structure de données du GMAO.

De même, la considération des performances est cruciale. Un modèle as-built détaillé, bien que précieux pour la documentation et la consultation historique, pourrait s’avérer excessivement onéreux pour une utilisation opérationnelle dans le FM. La simplification du modèle, en éliminant les éléments non essentiels et en optimisant les stratégies de modélisation, devient donc essentielle pour garantir l’efficacité des opérations de FM.

Les modifications clés pour la création du modèle BIM FM

Dans la création du modèle BIM FM, les modifications suivantes sont apportées : 

  • suppression des informations non pertinentes, y compris les détails de construction et les feuilles de dessin technique. Ces informations, bien que disponibles dans le modèle as-built, peuvent alourdir le modèle BIM FM si elles sont incluses ;
  • regroupement, si possible, des modèles liés représentant les aspects architecturaux, mécaniques, électriques, de protection contre l’incendie et les équipements spécialisés ;
  • numérotation des équipements et des composants avec des identifiants d’actif uniques ;
  • liaison du modèle BIM FM au système de gestion des installations, qui suit les ordres de travail en cours, les opérations de maintenance, les informations sur l’occupation, les coûts de remplacement des équipements et des matériaux, et autres données relatives aux opérations de construction.

Ces modifications visent à rendre le modèle BIM FM un outil agile et efficace pour la gestion des espaces et des infrastructures, en éliminant tout ce qui est superflu et en concentrant l’attention sur ce qui est vraiment utile pour la gestion quotidienne et stratégique des biens immobiliers.

Avantages de l’utilisation du modèle BIM dans la gestion des installations

Le rôle du gestionnaire d’installations dans la gestion des bâtiments comporte des défis tels que la mauvaise planification, les dépenses imprévues et le risque résultant du manque de connaissance détaillée de la structure. La modélisation des informations du bâtiment (BIM) est la solution, car elle permet d’intégrer des données sur les produits et les ressources dans le cadre de la maintenance.

Cette approche facilite une maintenance plus efficace et préventive, réduisant les coûts et le temps nécessaire à la planification. Le BIM aide également à optimiser l’espace, minimisant les gaspillages et les coûts et maximisant l’utilisation efficiente des environnements. Dans le contexte de projets de rénovation ou de rénovation, le BIM fournit des données détaillées permettant d’évaluer les coûts, les délais et la complexité, prévenant ainsi les problèmes excessifs et les surprises financières.

De plus, le BIM permet une analyse détaillée de la consommation d’énergie et facilite la mise en œuvre de stratégies d’économie d’énergie : cela réduit non seulement les coûts opérationnels, mais contribue également à la durabilité environnementale. Enfin, le BIM offre une vision à long terme, permettant aux gestionnaires d’évaluer les investissements garantissant le fonctionnement optimal du bâtiment dans le temps, réduisant ainsi les dépenses globales et optimisant l’efficacité. En résumé, le BIM représente un outil polyvalent et efficace pour améliorer la gestion des bâtiments, réduisant les coûts, le temps et l’énergie.

Conclusions

L’intégration du modèle BIM dans le cycle de vie du bâtiment et dans la gestion des installations représente une révolution dans la façon dont les bâtiments sont conçus, construits et gérés. Cette évolution promet non seulement des économies financières significatives, mais aussi un bond qualitatif dans la durabilité et l’efficacité des espaces de vie et de travail, esquissant un avenir où la technologie et l’innovation avancent ensemble vers la création d’environnements optimisés pour les générations futures.

Si vous êtes impliqué dans la gestion des installations, nous vous recommandons vivement d’évaluer dès maintenant cet outil pratique pour la gestion des installations BIM, qui vous permet de gérer les activités de maintenance en exploitant tous les avantages de la méthodologie BIM.

 

usbim-facility
usbim-facility