Home » BIM et Facility Management » Les 4 étapes pour un flux de travail de la gestion de la construction

4 étapes pour un flux de travail de la gestion de la construction

Les 4 étapes pour un flux de travail de la gestion de la construction

Un flux de travail pour la gestion de la construction est un processus qui décrit les actions utiles à la réalisation d’un projet de construction. Voici les 4 étapes pour le faire efficacement !

Les flux de travail sont essentiels pour mener à bien n’importe quel projet. Ils permettent d’organiser les personnes, les outils, les ressources et les activités pour atteindre efficacement les objectifs de la conception.

Découvrez dans cet article quelles sont les étapes pour créer un flux de travail de la gestion de la construction vraiment efficace et commencez dès maintenant à utiliser un logiciel de gestion de la construction pour automatiser tous vos flux de travail et les rendre encore plus intelligents et productifs.

Qu’est-ce qu’un flux de travail dans la construction

L’expression construction workflow, ou flux de travail de construction, désigne la séquence des tâches (appelées task) qui doivent être accomplies pour atteindre un objectif donné au cours du processus de conception et de réalisation d’un ouvrage.

Il s’agit, en particulier, d’actions séquentielles soigneusement planifiées et coordonnées qui aident les professionnels et les entreprises du secteur de la construction à standardiser tous les processus et à opérer de manière plus efficace et productif.

Chaque projet de construction peut inclure de nombreux flux de travail spécifiques. Leur but est de décrire en détail quelles activités doivent être entreprises pour mener à bien les étapes du processus de construction et d’identifier les sujets et les outils nécessaires à leur exécution.

Création d'un flux de travail dans la construction

Création d’un flux de travail dans la construction

5 exemples de flux de travail dans la construction

Parmi les construction management workflow qui permettent d’améliorer considérablement la gestion d’un projet, on retrouve, par exemple :

  1. un Flux de travail BIM : est un flux de travail qui implique l’application de la méthodologie BIM (Building Information Modeling) aux processus de conception des travaux de construction et d’infrastructure. Favorise la collaboration entre les parties prenantes et soutient la création de données intelligentes qui peuvent être utilisées à chaque étape du cycle de vie du projet, de la planification à l’achèvement ;
  2. la pré-construction : est la phase de planification préliminaire qui sert à définir l’étendue du projet et le programme de l’équipe de construction. La précision avec laquelle ce flux de travail est exécuté dépend du succès de l’ensemble du projet. Il prévoit, en effet, la définition du budget, l’identification des risques, l’obtention de permis et d’autorisations, la programmation des travaux, l’approvisionnement des ressources, etc. ;
  3. les RFI : dans le domaine de la construction, les RFI (Request for information) sont des processus formels dans lesquels les parties impliquées, telles que le concepteur ou l’entrepreneur, clarifient les éventuelles lacunes d’information présentes dans les documents de construction (tels que les plans, les dessins, les spécifications et les accords). Les RFI sont généralement émises au stade initial du projet. Si les incohérences sont traitées avant le début des travaux, il sera possible d’éviter les problèmes, les erreurs et les retards pendant la phase de construction ;
  4. les ordres de modification : les modifications sont assez fréquentes dans un projet de construction. Ils peuvent impliquer l’introduction de travaux supplémentaires à ceux convenus dans le contrat de marché ou, au contraire, la suppression d’une partie du travail prévu. Un flux de travail pour la gestion des ordres de modification aidera les parties prenantes à faire face plus efficacement aux modifications de conception et à enregistrer sans problème toutes les modifications apportées au contrat de construction d’origine ;
  5. la gestion du chantier : les flux de travail du chantier sont indispensables pour optimiser et standardiser toutes les opérations qui doivent être effectuées à plusieurs reprises. Avec l’aide des diagrammes de flux, il sera possible d’organiser le travail de manière plus structurée et de rendre les différentes tâches plus simples et plus compréhensibles pour tous les travailleurs.
5 exemples de flux de travail dans la construction

5 exemples de flux de travail dans la construction

4 étapes pour mettre en œuvre un flux de travail de gestion de construction efficace

Avoir de bons flux de travail vous permet de diviser des projets complexes en étapes plus simples pour permettre aux parties prenantes de mener à bien leurs tâches.

Pour construire un workflow de gestion de construction vraiment efficace, il est important de suivre quelques étapes fondamentales :

  1. identifier les tâches à effectuer : quelle que soit la complexité du projet, la première étape consiste toujours à définir avec précision les tâches à effectuer. Il est donc nécessaire d’organiser ces activités selon une séquence logico-temporelle. Il est important de ne rien négliger, de mettre en ordre toutes les étapes et d’inclure également toutes les actions qui doivent être effectuées avant et après une tâche principale, telles que l’obtention de l’approbation des parties prenantes ou l’exécution de tous les contrôles finaux requis ;
  2. trouver les outils nécessaires : la deuxième étape consiste à identifier les outils nécessaires pour mener à bien chaque opération. Il convient de se concentrer sur les ressources actuellement indisponibles (telles que les logiciels, les modèles, les fichiers, etc.) et de créer un plan d’approvisionnement approprié ;
  3. attribuer des rôles et des responsabilités : c’est le passage qui prévoit l’attribution des tâches aux différents départements et/ou sujets impliqués. Pour chaque rôle, il est possible de définir des responsabilités clés qui s’adaptent à la position spécifique. Chaque membre de l’équipe doit être conscient de son rôle et n’être responsable que des activités qui relèvent de ses fonctions. Attribuer correctement les tâches et les responsabilités évite les chevauchements contre-productifs et procure d’énormes avantages en termes d’efficacité et de productivité ;
  4. améliorer le flux de travail au fil du temps : il est très probable qu’un flux de travail de gestion de construction ne soit pas parfait la première fois qu’il est implémenté. Cependant, grâce au suivi des indicateurs de performance appropriés, il sera possible de tester et d’affiner au fil du temps toutes les activités et d’apporter les modifications et améliorations éventuellement requises.

Quels sont les avantages d’un flux de travail de gestion de construction

Les flux de travail peuvent être appliqués à toutes les tâches qui doivent être effectuées dans un projet de construction et permettent d’obtenir un certain nombre d’avantages, car :

  • garantir que toutes les opérations sont développées correctement : les flux de travail fournissent aux personnes impliquées dans le processus de construction des lignes directrices claires sur la manière d’effectuer les différentes activités. Ils permettent de planifier à l’avance les opérations à effectuer. Tout cela garantit que le travail est effectué de manière cohérente et correcte, et que les retards et les erreurs de toutes sortes sont réduits au minimum ;
  • permettent d’économiser du temps et de l’argent: un flux de travail qui est vraiment efficace, permet d’accélérer toutes les opérations et d’économiser un temps précieux à consacrer à d’autres aspects importants du projet. Avec l’utilisation de systèmes logiciels pour la gestion de la construction, vous pouvez également planifier les différentes tâches, simplifier l’attribution des rôles, suivre les progrès et résoudre les problèmes qui se posent au cours de la conception. Tout cela se traduit par une amélioration de l’efficacité et une réduction conséquente des coûts ;
  • permettent de standardiser les processus: les flux de travail ont la capacité de transformer un mélange d’activités individuelles (entre elles non liées) en un processus parfaitement organisé et standardisé. Ils définissent par qui, quand et comment les opérations individuelles doivent être effectuées pour mener à bien un travail. Cela permet d’éviter des retards coûteux et de minimiser les problèmes et les imprévus ;
  • améliorent l’efficacité et la productivité: les flux de travail standardisés réduisent au minimum la nécessité de remodeler les étapes pour les projets futurs. Ils veillent également à ce que toutes les activités se déroulent dans les délais prévus, ce qui améliore considérablement l’efficacité et la productivité ;
  • réduisent les erreurs et les retouches: une bonne planification du travail permet d’identifier et de résoudre à l’avance les problèmes potentiels. Des flux de travail bien organisés permettent donc de réduire les erreurs de conception et le besoin de variantes coûteuses sur le chantier.

Si vous voulez créer des flux de travail de construction efficaces et innovants, et optimiser vos processus de construction, essayez dès maintenant un logiciel de gestion de la construction. Avec ce système, vous pouvez assigner, démarrer, suivre, gérer toutes les activités qui concernent vos projets. Les problèmes qui se posent habituellement au cours de la conception ne seront plus un problème ! Vous pouvez les transformer en tâches simples à résoudre et suivre le processus de résolution du début à la fin.

 

usbim-resolver
usbim-resolver