Home » BIM et Facility Management » Pannes d’équipement : 5 causes courantes et 4 conseils utiles

Pannes d'équipement : 5 causes courantes et 4 conseils utiles

Pannes d’équipement : 5 causes courantes et 4 conseils utiles

Les pannes d’équipement sont des événements qui se produisent si un ou plusieurs composants ne fonctionnent pas correctement. Voici les 5 causes les plus courantes et 4 astuces pour les prévenir

Bien qu’un bon facility manager essaie d’organiser les processus de l’entreprise de manière à prévenir tout dommage et à éviter les interventions de maintenance réactive ou de maintenance d’urgence, malheureusement, les pannes soudaines des machines se produisent, provoquant des ralentissements sur toutes les lignes de l’entreprise.

Découvrons ensemble quelles sont les principales défaillances des équipements qui peuvent réduire ou bloquer la production et identifiez les principales causes que vous pouvez combattre en vous appuyant sur un bon logiciel GMAO.

Qu’est-ce qu’une panne d’équipement ?

Une panne d’équipement est un événement qui indique un dysfonctionnement soudain d’une machine et qui se produit lorsqu’un composant de la machine commence soudainement à ne pas fonctionner comme prévu.

Une défaillance d’un équipement implique généralement la perte de fonctionnalité et d’ utilité de celui-ci, ce qui peut entraîner une interruption partielle ou complète de la production et des processus industriels.

Quels sont les types de défaillances de l’équipement ?

Il existe trois types de pannes de l’équipement :

  1. panne soudaine : vous avez quand une machine subit une panne inattendue et la chaîne de production s’arrête jusqu’à la résolution du problème, qui doit être aussi rapide que possible ;
  2. panne par intermittence : vous avez quand une machine semble être endommagée, mais après une brève réinitialisation, il revient à travailler dans des conditions optimales. Ce type de panne est difficile à détecter et, en général, se répète pendant un certain temps, se transformant en une véritable défaut ;
  3. panne progressive : c’est lorsqu’un équipement subit un déclin progressif au fil du temps. La plupart des pannes progressives peuvent être évitées avec un bon plan de maintenance.

Quelles sont les causes les plus courantes de défaillance des machines ?

Nous pouvons identifier 5 causes communes de défaillance des machines :

  1. usure mécanique ou corrosion : l’utilisation normale et continue de l’équipement est la cause la plus fréquente de panne. L’usure mécanique n’est rien d’autre que le phénomène de frottement entre deux surfaces métalliques à l’intérieur d’une machine et peut être configurée comme suit :
    • fatigue : on a quand l’une des deux surfaces travaille plus que l’autre, donc, celle-ci devient fragile, se fatigue et se rompt ;
    • adhérence : également appelée usure adhésive, elle se produit lorsque les deux surfaces en contact direct transfèrent du matériau d’une partie à l’autre ;
    • abrasion : il se produit lorsqu’une particule à l’intérieur de la machine provoque une contrainte interne, ce qui entraîne la propagation d’éclats du matériau.

    La corrosion se produit lorsque les surfaces rouillent.

  2. erreurs des opérateurs : distraction, non-respect des activités à effectuer, mauvaises décisions, telles sont les causes les plus courantes d’erreurs de la part des techniciens, qui peuvent générer des conséquences imprévues et mettre en danger la sécurité de l’ensemble de la structure ;
  3. manque de maintenance préventive : souvent, les entreprises, par manque de temps et de budget, ne comptent que sur des interventions de maintenance en panne, mais il faut dire que, si ces interventions peuvent parfois convenir aux machines secondaires, elles ne le sont pas du tout aux machines les plus critiques. Pour eux, il est important d’établir un programme de maintenance, de les surveiller et de les inspecter régulièrement avant utilisation ;
  4. maintenance préventive excessive : bien qu’elle puisse être considérée comme l’antithèse du point précédent, comme toujours, trop, c’est trop. Lorsque vous agissez sur une machine avec une intervention de maintenance, vous exposez les composants à de nombreux risques, il est, donc, nécessaire de bien peser toutes les différentes interventions. Souvent, une bonne alternative peut être considérée comme la maintenance Run to Failure, qui est une stratégie planifiée, mais qui agit sur les pannes déjà survenues ;
  5. mauvaise culture de la fiabilité: toute installation est souvent considérée comme fiable à la suite d’une réparation rapide afin de ne pas retarder trop les temps de production. Bien qu’une solution immédiate puisse améliorer et rendre l’installation disponible, elle ne se traduit pas par la fiabilité de l’installation.
Causes de pannes les plus courantes

Causes de pannes les plus courantes

Quelle est la solution à la panne de l’équipement ? Voici 4 astuces utiles

Pour éviter les pannes de machines, vous pouvez utiliser plusieurs stratégies, nous vous suggérons quelques astuces pour le faire au mieux :

  • former les opérateurs et les techniciens: de cette façon, les pannes dues à des erreurs humaines seront réduites ;
  • effectuer des inspections régulières: pour vérifier l’équipement et identifier les défaillances possibles le plus rapidement possible ;
  • mettre l’accent sur la maintenance conditionnelle : qui agit en surveillant constamment l’état réel des équipements, pour décider concrètement comment intervenir ;
  • investir dans un logiciel GMAO: c’est un tournant dans vos procédures de maintenance. Sur une seule plateforme centralisée, vous pouvez gérer et prévenir les pannes de toutes les machines. Vous pouvez développer et superviser des plans de maintenance préventive, suivre toutes les activités effectuées, surveiller l’état des machines, envoyer des ordres de travail rapides et optimiser les procédures d’urgence.

 

usbim-maint
usbim-maint