Home » BIM et Facility Management » Maintenance et réparation : quelle différence entre les deux ?

Maintenance et réparation : quelle différence entre les deux ?

Maintenance et réparation : quelle différence entre les deux ?

Maintenance et réparation sont deux concepts essentiels utilisés dans le domaine du Facility Management. Découvrons-en les différences qui les caractérisent !

Maintenance et réparation sont deux termes en apparence très similaires, utilisés de manière interchangeable dans le cadre du Facility Management.

En effet, ces deux concepts, bien qu’ils partagent le même objectif, à savoir maintenir les ressources d’une structure, ont une signification complètement différente et dans cet article, nous allons essayer de comprendre pourquoi.

Si votre travail consiste à assurer le bon fonctionnement des biens au service d’une entreprise ou à gérer des bâtiments et/ou des infrastructures, rappelez-vous que vous pouvez toujours exploiter un logiciel de GMAO. En effet, aussi bien dans les activités de maintenance que dans les interventions de réparation, vous pouvez tirer parti du système cloud qui vous permet de surveiller les performances de vos actifs. Cela vous permet également de planifier, suivre et gérer toute intervention de réparation ou de maintenance en effectuant des inspections et des contrôles en temps réel.

Quelle est la différence entre maintenance et réparation ?

Quel que soit le secteur, les activités de maintenance et de réparation sont toutes deux essentielles pour garantir le bon fonctionnement des équipements dans le temps et minimiser les conséquences négatives des pannes et des arrêts de production imprévus. Tout en partageant le même objectif, ces opérations présentent toutefois des différences substantielles qui concernent principalement les délais et les modalités de mise en œuvre.

Les réparations peuvent en effet être considérées comme de véritables interventions de restauration qui sont effectuées lorsqu’un bien se casse, est endommagé ou cesse de fonctionner. La maintenance comprend, en revanche, toutes les activités de routine et les actions préventives ou correctives visant à prolonger la durée de vie des équipements et à prévenir l’apparition d’erreurs, d’interruptions et de dysfonctionnements soudains.

Essayons ci-dessous d’analyser ces deux aspects différents du Facility Management d’une manière un peu plus détaillée.

Qu’entendons-nous par réparation ?

Le terme « réparation » désigne une action corrective qui est entreprise pour réparer ou résoudre une panne. Au moment où une défaillance se produit, il est possible de mettre en œuvre différents niveaux de réparation sur l’actif qui dépendent du type et de l’ampleur du dysfonctionnement qui se manifeste à l’intérieur de l’équipement. Nous pouvons distinguer les catégories d’erreurs suivantes : 

  • pannes totales : elles se réfèrent aux dysfonctionnements qui rendent les ressources indisponibles pour une utilisation jusqu’à leur réparation. Ces problèmes provoquent, en effet, une interruption complète de l’exploitation et du fonctionnement d’un actif, qui ne peut pas être utilisé et n’est pas en mesure d’atteindre son but jusqu’à ce qu’il soit réparé correctement. Les pannes totales sont souvent la cause de périodes d’inactivité non planifiées plus ou moins longues et nécessitent d’interventions d’urgence plus coûteuses que la simple maintenance ordinaire ;
  • les pannes partielles : sont celles qui n’affectent que partiellement le bon fonctionnement d’un système. En cas de panne partielle, il est généralement possible de continuer à utiliser l’installation mais avec des performances et une efficacité réduite et avec le risque de problèmes de sécurité inattendus. L’équipe de maintenance peut prendre des mesures correctives rapides pour rétablir la pleine fonctionnalité de l’équipement avant que le problème identifié ne se transforme en panne totale.

Les pannes soudaines impliquent généralement des coûts assez élevés pour leur résolution et peuvent également entraîner des pertes importantes en termes de productivité et d’efficacité. Bien que ces erreurs ne puissent pas être complètement évitées (en raison de l’usure naturelle des ressources ou de la survenance d’accidents et d’imprévus), il est toutefois possible de réduire leur fréquence en adoptant une approche proactive et en recourant à des stratégies de maintenance programmées.

Technicien spécialisé effectuant une intervention de réparation

Technicien spécialisé effectuant une intervention de réparation

Qu’entendons-nous par maintenance ?

La maintenance se réfère au maintien des biens en bon état de fonctionnement et représente le travail effectué pour préserver la fonctionnalité, les performances, la sécurité et la durée de vie d’un équipement.

Il existe différents types de maintenance qui peuvent être combinés et assortis en fonction de différents facteurs (tels que le domaine d’application, le type de ressources, l’expérience de l’équipe de maintenance, etc.). Les stratégies les plus courantes incluent, par exemple :

  • la maintenance réactive, qui n’est effectuée qu’après l’apparition d’un problème, mais nécessite néanmoins d’un minimum de programmation et peut être appliquée aux équipements qui ne sont pas particulièrement essentiels dans le cycle de production.
    Lorsque la maintenance réactive n’est pas mise en œuvre de manière stratégique, les inconvénients qui en découlent peuvent être importants. Si l’approche corrective est appliquée indifféremment à tous les équipements (y compris les équipements critiques), d’énormes retards de production peuvent survenir en cas de panne et les coûts de maintenance deviennent nécessairement plus élevés ;
  • la maintenance préventive, qui prévoit l’inspection et/ou la réparation des ressources à des intervalles préétablis. Cette approche vise à prolonger la durée de vie des actifs et à prévenir les erreurs et les interruptions soudaines. De nombreuses organisations qui effectuent la maintenance préventive utilisent des logiciels CMMS (Computerized Maintenance Management System) pour planifier les différentes tâches et gérer les ordres de travail. Cela permet à une structure d’automatiser une grande partie de sa programmation avec des avantages évidents en termes d’efficacité et de productivité, ainsi que des économies de temps et de coûts de maintenance ;
  • la maintenance prédictive, qui a exactement pour but de prévoir quand une défaillance se produira et permet de prendre à l’avance les mesures nécessaires pour pouvoir l’éviter ou, au moins, en réduire les effets négatifs. L’approche prédictive consiste à surveiller les performances et l’état des installations pendant les activités régulières, et exploite l’intelligence artificielle pour alerter l’équipe de maintenance lorsqu’un équipement est menacé de panne ;
  • la maintenance centrée sur la fiabilité (reliability centered maintenance), qui vise à augmenter la disponibilité et la fiabilité des biens. Cette stratégie prévoit l’analyse de tous les modes de défaillance possibles pour chaque équipement et la création d’un plan de maintenance personnalisé pour chaque machine.
Facility manager engagés dans des activités de surveillance et de maintenance

Facility manager engagés dans des activités de surveillance et de maintenance

Comment optimiser les activités de maintenance et de réparation

Quel que soit le type d’activité à effectuer, l’utilisation d’un système de gestion de la maintenance vous aidera à centraliser les données qui vous intéressent en les rendant facilement accessibles à chaque étape, et à simplifier votre travail grâce à une série de fonctionnalités intégrées, notamment :

  • le suivi des actifs ;
  • une meilleure gestion des ressources ;
  • la planification des activités ;
  • la gestion des ordres de travail ;
  • le contrôle des performances des systèmes ;
  • le suivi des taux de défaillance (MTBF, MTTF, MTTR) ;
  • la gestion des accidents ;
  • la création de rapports.

Pour rendre facile et efficace la gestion de chaque activité de réparation ou de maintenance, nous vous recommandons d’utiliser immédiatement un logiciel de GMAO car en exploitant ce système, vous pourrez collecter et centraliser toutes les informations concernant le cycle de vie de vos équipements et planifier chaque intervention de maintenance ou de réparation, réduisant considérablement les temps de réponse nécessaires à la résolution des problèmes et à l’achèvement des tâches.

 

usbim-maint
usbim-maint