Home » BIM et Facility Management » Métriques et indicateurs clés de performance KPI pour la maintenance : comment et lesquels surveiller

Métriques et indicateurs clés de performance KPI pour la maintenance : comment et lesquels surveiller

Métriques et indicateurs clés de performance KPI pour la maintenance : comment et lesquels surveiller

Les métriques et les KPI de maintenance (KPI, Key Performance Indicator en anglais) sont des paramètres et des indicateurs permettant de surveiller l’efficacité des processus de maintenance. Découvrez quels sont les plus importants

La mesure des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de maintenance est l’un des facteurs clés qui déterminent le succès d’un système de production. Les métriques et les ICP de maintenance servent précisément à cela : fournir aux entreprises et aux professionnels du Facility Management les paramètres et les indicateurs nécessaires pour évaluer au fil du temps leurs performances et leurs capacités opérationnelles.

Ensuite, nous analyserons de plus près la signification et l’importance des mesures et des ICP de maintenance, en essayant de comprendre quelles sont les caractéristiques qui les différencient. Nous fournirons également une liste détaillée des métriques les plus importantes que chaque organisation devrait suivre pour optimiser les processus métier et améliorer l’efficacité des pratiques de maintenance.

Avant d’approfondir le sujet, nous vous suggérons d’utiliser un logiciel GMAO pour gérer au mieux toutes les activités liées à la surveillance des métriques et des indicateurs clés de performance ICP, cet outil constitue en effet un support indispensable pour atteindre les objectifs essentiels de la maintenance.

Quelles sont les métriques de maintenance

Les métriques de maintenance sont des mesures bien définies et quantifiables qui permettent de surveiller l’activité quotidienne de maintenance au sein d’une entreprise, et visent à aider les professionnels de l’industrie à évaluer les performances des personnes, des machines, des ressources, des processus et plus encore.

En termes simples, ces mesures fournissent une image précise et fiable de la façon dont tout et tous le monde fonctionne au sein d’une structure et sont essentielles pour guider les processus de décision et améliorer à chaque fois l’efficacité des pratiques de maintenance.

Les métriques les plus répandues peuvent être divisées en trois catégories différentes, comme suit :

  • métriques de rendement des ressources, qui sont utilisées pour surveiller les taux de défaillance des équipements et évaluer les conditions de fonctionnement de chaque installation ou machine ;
  • métriques opérationnelles, qui servent à quantifier l’efficacité des programmes de maintenance et à analyser les performances des différents départements dans la réalisation des objectifs qui y sont prévus ;
  • métriques d’inventaire, qui aident à optimiser les stratégies de contrôle, de suivi et de gestion des stocks et des pièces de rechange.

La disponibilité de données mesurables (fournies par les mesures décrites ci-dessus) facilite non seulement l’identification des points forts, des points critiques et des possibilités d’amélioration des processus de maintenance, mais constitue également, comme nous le verrons plus loin, un élément essentiel pour quantifier les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs finaux d’une organisation.

Les métriques plus répandues divisées en trois catégories

Les métriques plus répandues divisées en trois catégories

Les KPI de maintenance de quoi s’agit-il (Indicateur Clé de Performance)

Les indicateurs clés de performance, simplement appelés en anglais KPI (Key Performance Indicators), sont des indicateurs de référence liés aux objectifs de l’entreprise qui visent à suivre l’évolution et l’efficacité des processus les plus stratégiques et à fournir des informations utiles sur les performances d’une organisation dans son ensemble.

Les KPI de maintenance, en particulier, aident les entreprises et les facility manager à quantifier les progrès réalisés en matière de maintenance, en mettant en évidence les résultats déjà obtenus, les objectifs à atteindre et toutes les mesures à prendre pour atteindre un objectif donné.

Si l’objectif ultime d’une organisation est, par exemple, de réduire les coûts de production d’un certain montant, puisque la maintenance représente l’un des facteurs qui influent directement sur la réalisation de cet objectif, il peut être utile pour une entreprise de surveiller les indices de performance relatifs aux dépenses départementales, aux temps d’arrêt des équipements et à la bonne gestion des ordres de travail.

Métriques et KPI maintenance : quelle est la différence

Les métriques et les IPC de maintenance sont des paramètres très similaires et sont souvent utilisés de manière interchangeable car ils mesurent les performances d’une entreprise par rapport à certains objectifs.

En fait, il existe une différence substantielle entre ces deux concepts, car les IPC de maintenance sont des nombres qui lient les objectifs finaux de l’organisation aux performances de maintenance, tandis que les métriques de maintenance lient les performances de maintenance à l’efficacité des processus de maintenance quotidiens.

En d’autres termes, les indicateurs clés de performance servent à fixer les objectifs à atteindre et à donner une dimension aux résultats obtenus par rapport aux objectifs fixés. Les mesures servent à relier les actions quotidiennes de maintenance aux performances à surveiller et représentent les éléments de base avec lesquelles il est possible de construire les KPI.

Si vous voulez donner un exemple pour mieux clarifier la différence entre les métriques et les KPI de maintenance, supposons que l’objectif ultime d’une entreprise est d’augmenter ses revenus de 20 %. Les revenus sont directement affectés par les arrêts de la machine (moins d’installations fonctionnent, moins de produits sont fabriqués et vendus). Le temps d’arrêt de l’équipement est donc l’un des ICP de maintenance à surveiller. Toutes les actions quantifiables qui peuvent affecter les temps d’arrêt, telles que le temps moyen de réparation (MTTR, Mean Time To Repair) ou le pourcentage de maintenance planifiée, constituent les mesures de maintenance à surveiller.

6 métriques de maintenance essentielles à surveiller

Le choix des métriques de maintenance auxquelles se référer est étroitement lié au domaine d’application, aux objectifs à atteindre et au type de ressources à gérer, par conséquent, toutes les métriques n’ont pas la même importance pour chaque entreprise.

Vous pouvez toutefois établir une liste des paramètres les plus importants sur lesquels chaque organisation devrait se concentrer pour évaluer les effets et la validité de ses stratégies de maintenance. Cette liste comprend :

  • le Mean Time Between Failure (MTBF) : est un paramètre qui ne peut être mesuré que pour les biens réparables et sert à quantifier le temps moyen qui s’écoule entre la survenance d’une défaillance et le début de la défaillance suivante, pendant le fonctionnement normal d’un équipement. Plus le temps moyen entre les pannes est élevé, plus la capacité de l’installation à fonctionner correctement et sans interruption est grande. Savoir combien de temps durera un équipement spécifique, vous permet de vous préparer longtemps à l’avance aux événements d’erreur et d’optimiser les stratégies de maintenance préventive ;
  • le Mean Time To Repair (MTTR) : est une mesure de la maintenabilité des éléments réparables et sert à quantifier le temps moyen passé par l’équipe de maintenance pour réparer un actif défectueux. Ce paramètre a un impact significatif sur les bénéfices d’une organisation car une valeur trop élevée peut entraîner des retards dans l’exécution des commandes ou l’échec à atteindre les objectifs de l’entreprise. Le Mean Time To Repair comprend, en particulier, le temps nécessaire pour diagnostiquer le problème, le temps de réparation, la période d’essai et le retour à des conditions de fonctionnement normales. Surveiller cette métrique est la clé pour identifier et éliminer les inefficacités dans les processus de maintenance non planifiée ;
  • l’efficacité globale des équipements en anglais Overall Equipment Effectiveness (OEE) est une mesure utilisée pour mesurer les performances globales d’une installation ou, plus généralement, de l’ensemble du système de production. La quantification de ce paramètre repose sur trois éléments essentiels : la qualité, la performance (ou la vitesse) et la disponibilité. Un score OEE de 100 % signifie, en effet, qu’une entreprise est en mesure de produire des pièces de la meilleure qualité, à 100 % des performances (c’est-à-dire avec la vitesse de production la plus élevée possible) et avec une disponibilité maximale des équipements, garantie par un nombre réduit d’arrêts de la machine et d’interruptions de fonctionnement.

Les trois paramètres ci-dessus font partie des métriques de rendement des ressources dont nous avons parlé précédemment. Les métriques opérationnelles les plus répandues comprennent, au contraire :

  • le Pourcentage de Maintenance Planifiée : en anglais Planned Maintenance Percentage (PMP) représente le pourcentage de temps consacré aux tâches de maintenance planifiées par rapport aux tâches non planifiées. C’est une métrique précieuse pour suivre l’intégrité des programmes de maintenance préventive et identifier les processus inefficaces. Si la valeur de la PMP est élevée, cela signifie que les plans de maintenance mis en œuvre par une entreprise sont efficaces et que les différentes équipes sont en mesure de minimiser les interventions de maintenance corrective. Le standard PMP requis au niveau mondial est supérieure à 90 % (les valeurs d’au moins 70 % sont toujours considérées comme acceptables) ;
  • la Conformité de la Maintenance Préventive : en anglais Preventive Maintenance Compliance (PMC) il s’agit d’une métrique supplémentaire utilisée pour évaluer la cohérence des programmes de maintenance préventive. Mesure le nombre d’activités de maintenance parmi celles prévues qui ont été achevées dans le délai imparti. La surveillance de la conformité PM est essentielle pour optimiser les programmes de maintenance, utiliser efficacement les ressources et s’assurer que les équipements offrent toujours une fiabilité maximale.

En ce qui concerne les métriques d’inventaire, l’un des paramètres les plus importants que chaque entreprise devrait suivre est :

  • l’indice de rotation : en anglais Inventory Turnover il représente le rapport entre la valeur des stocks achetés et la valeur des stocks actuellement disponibles. Cette métrique donne une idée de la vitesse à laquelle les marchandises circulent dans l’entrepôt et est essentielle pour mesurer l’efficacité des investissements d’une structure en ressources de divers types et pièces de rechange.
Les 6 métriques de maintenance à surveiller

Les 6 métriques de maintenance à surveiller

Comment mesurer les métriques de maintenance

Maintenant que nous avons vu quelles sont les métriques de maintenance les plus importantes à surveiller, essayons de comprendre quels sont réellement les outils qui permettent de calculer et de surveiller ces paramètres.

Un bon logiciel de GMAO (Gestion de Maintenance Assitée par Ordinateur) est certainement la meilleure solution pour recueillir des informations précises à partir de chaque ressource et obtenir un aperçu complet, continu et fiable de chaque processus de maintenance.

Ces systèmes sont spécialement conçus pour simplifier la gestion des différentes tâches (même à distance) et fournir des rapports entièrement automatisés qui aident à améliorer la prise de décision et à mesurer les progrès vers la réalisation des objectifs finaux de maintenance.

Si vous êtes également à la recherche de l’outil approprié pour calculer et suivre automatiquement les métrique et les KPI de maintenance qui vous intéressent, laissez-vous prendre en charge immédiatement par un logiciel GMAO, le système qui vous aide à analyser les performances de vos équipements, élimine le besoin de calculs manuels complexes et constitue un outil essentiel pour surveiller tout aspect, processus ou activité lié à la maintenance de vos ressources.

 

usbim-maint
usbim-maint